La pomme de terre Darphin ou paillasson

Addict que je suis aux émissions Top Chef et Masterchef, ça faisait un moment que ces pommes Darphin me faisaient de l’œil mais je ne les avais jamais réalisées faute de temps et faute d’y penser. J’ai remédié à cette terrible lacune car Claire m’avait confié une mission : trouver un légume susceptible d’accompagner son magret pour Noël. Je pense qu’avec un peu de roquette, une ou deux figues confites dans le miel et ce paillasson, ça sera pas mal ! 
Pour en revenir à la recette, ça fait très tape à l’œil alors qu’en fait c’est très simple à faire et peu onéreux. Le seul problème c’est qu’en l’absence d’une mandoline ou d’un robot pour obtenir une julienne correcte rapidement, c’est un peu long (mais pas compliqué pour autant). Au niveau des quantités, avec 1,5kg de pommes de terre, j’ai réalisé deux galettes de la taille d’une crêpière, ce qui m’a permis d’emporte-piècer 10 paillassons. Petit plus, on peut aromatiser les pommes Darphin avec de l’oignon, du thym…  
 
On va cuisiner ?
 
Infos pratiques :
– Quantité : 8 personnes
– Difficulté : ☆☆☆☆☆
– Préparation : 25 min
– Cuisson : 15/20 min
 
La liste  de courses :
– Pommes de terre,
– Beurre,
– Sel et poivre
 
La liste des ustensiles :
– 1 poêle,
– 1 économe,
– 1 mandoline, 1 râpe ou un bon couteau. 

Concrètement, cuisinons…

1. On épluche les pommes de terre et, au fur et à mesure, on les plonge dans l’eau pour éviter qu’elles noircissent. Le plus pratique est d’avoir un saladier avec de l’eau froide sur la table. On les sort une à une et on les essuie avant d’entamer leur découpe.

2. Pour cette étape, c’est un peu au choix et selon les instruments que chacun a sous la main : le but étant d’obtenir une fine julienne de pommes de terre. Le plus simple est d’avoir une mandoline qui se charge de cela très bien. Surtout, avec la mandoline on fait très attention aux doigts. On peut aussi opter pour une râpe à légumes (manuelles ou dans le robot) mais il faut faire attention car le but est d’obtenir de longs filaments. Or, d’expérience avec une râpe, on a tendance à obtenir de petits morceaux. Enfin, on peut choisir une méthode un peu plus traditionnelle. Avec le couteau, on fait de fines tranches dans la hauteur de la pomme de terre. On entasse quelques unes de ces tranches et on taille en fine julienne. C’est un peu long et dangereux pour les plus maladroits mais rien d’insurmontable. Quoi qu’il en soit, il ne faut surtout pas rincer la julienne car c’est l’amidon qui permettra d’obtenir la galette. On n’oublie pas de saler et de poivrer sa julienne.  

3. On met la poêle [1] à chauffer avec du beurre avant d’y jeter notre julienne afin d’obtenir une galette d’environ 8/10 mm. Pour avoir cette croute croustillante, il faut saisir sur feu vif puis, au bout de quelques minutes, baisser le feu et poursuivre la cuisson tranquillement. Au cours de cette cuisson, on presse la galette avec une spatule pour bien tasser la julienne. Ensuite, on retourne la galette pour la cuire de l’autre côté. Pour ce faire, je fais comme pour les omelettes : je renverse la galette sur une assiette pour être sûr de ne pas la casser. Cela me permet aussi de remettre une noisette de beurre afin que les pommes de terre soient bien dorées des deux cotés. Pour avoir un ordre d’idée, la cuisson c’est environ 8 minutes de chaque coté, l’important étant d’avoir un extérieur croustillant et un cœur moelleux.
4. Théoriquement, cette recette se fait minute mais autant vous dire que si vous vous mettez ça en tête, il faut prévenir tout le monde que vous passerez la soirée en cuisine. Pour pallier cet inconvénient, je réalise mes paillassons à l’avance et les laisse refroidir sur une grille. Ensuite, je les découpe avec mes emporte-pièces. Au moment de servir, il ne me reste plus qu’à les poêler dans le beurre quelques minutes, simplement pour les réchauffer et parachever la croute croustillante !

 

[1] Il y a deux possibilités pour poêler vos pommes Darphin : les réaliser portion dans une petite poêle à pancakes. Le processus sera plus long mais il n’y aura pas à utiliser d’emporte-pièces, ce qui limitera le gaspillage. On peut aussi opter pour l’option de la grande galette mais il y aura alors un peu plus de perte.

En conclusion, dégustons !  

 

Posté dans

1 commentaire sur “La pomme de terre Darphin ou paillasson

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *