La Rolls aux fraises du #DéfiBoulange

111111111111

11111111111
 

1111111111

Pour ceux qui me suivent sur Twitter, vous n’avez pas pu manquer le fait qu’hier, c’était journée #DéfiBoulange avec cette belle et bonne recette de brioche à la fraise pour le goûter ! En fonction de mon temps, j’essaie de réaliser les défis boulange, souvenez-vous des roses briochées. Par conséquent, quand j’ai vu que c’était une brioche (oui, encore mais j’adore les faire et les manger ; oui, oui, il faudrait que je mette ma recette de brioche nature, seule celle à effeuiller étant sur ce blog), qui plus est aux fraises, j’ai sauté sur l’occasion. Mais voilà, mes experts ont des goûts culinaire assez classiques. Quand je leur ai annoncé la couleur, je les ai vu pâlir (« ta brioche nature est si bonne, pourquoi y rajouter des fraises ») puis verdir à l’annonce du glaçage crémeux. Par conséquent, la version sans crémeux ce sont les photos en haut et avec, en bas. Personnellement, j’ai gouté avec et sans le glaçage et les deux me vont. Peut-être que le goût citronné du crémeux ajoute un petit peu de peps à cette brioche ! Quoi qu’il en soit, à peine sortie du four, ils se sont rués dessus et ont adoré !
Quelques petites infos après avoir réalisé cette recette. On peut faire la confiture au dernier moment, il faudra simplement s’arranger pour la faire refroidir rapidement (étalée dans un plat, passage exprès au congélateur…). Il faut faire attention à la cuisson de la brioche car, comme pour la brioche à effeuiller, dès l’instant où on insère une garniture et où on a le malheur de trop serrer la pâte, elle a tendance à cuire difficilement au centre. Concernant la pâte, elle est absolument géniale à travailler, souple mais pas collante et le passage au réfrigérateur lui fait le plus grand bien. A ce propos, je pense que la prochaine fois, je la ferai la veille et qu’elle passera une nuit au réfrigérateur. Cette recette est idéale pour une première prise de contact avec la réalisation de la pâte à brioche.
Sinon, concernant la brioche à proprement parler, comme d’habitude, c’est un sans faute pour le défi boulange. La recette de brioche de Manue est absolument géniale. Comme je l’ai déjà dit, outre le plaisir que j’ai eu à la travailler, elle est délicieuse. Pas forcément filante mais très moelleuse et savoureuse. Elle a certainement fait son entrée au Panthéon de mes recettes de brioches ! La garniture est elle aussi géniale (je sais, je me répète) avec les gros morceaux de fraises et l’arôme de la vanille qui reste en bouche, à la fin (c’est pour cette raison que j’ai décidé de « corser » un peu la confiture en vanille). Et puis, sa dégustation est très sympa aussi (dans le jardin, au soleil, ce dimanche…). Sur le même principe que la brioche à effeuiller, chacun pioche sa part qui est déjà quasiment prédécoupée…
 
Pour faire simple, je vous conseille de tester cette brioche aux saveurs de printemps. Après, vous pourrez me dire ce que vous en pensez 😉 !!
 
NB : pour ceux qui sont un peu observateurs, j’ai bien écrit de couper le boudin de brioches en 9 tronçons… Mais malgré l’heure avancée de la journée, je ne devais pas être bien éveillé et, tout content de moi, j’ai fait… 6 tronçons ! Dès lors, impossible de rattraper mon erreur, j’ai donc opté pour une brioche composée de 12 spirales !
 
Infos pratiques:

– Difficulté : ☆☆☆☆☆ 
– Préparation : 10 minutes la veille (confiture) + 20 minutes (brioche)
– Cuisson : 10 minutes (confiture) + 30 minutes (brioche)

– Pousse : 60 minutes + 30 minutes

– Réfrigération : 30 à 60 minutes.

La liste de courses : 
Pour la confiture de fraises :

– 350 g de fraises, 
– 300 g de sucre à confiture, 

– 1 gousse de vanille (+ de l’extrait de vanille pour corser le tout, chez moi).

Pour la brioche :

– 450 de farine, 
– 180 g de lait, 
– 75 g de beurre, 
– 55 g de sucre, 
– 50 g d’eau,
– 16 g de levure de boulanger,
– 1 œuf,

– 1 cuillère à café de sel (je n’en mets pas car j’utilise du beurre demi-sel).

Pour le crémeux citron : 
– 70 g de Philadelphia,

– 50 g de sucre glace, 
– Le jus d’un demi citron, 

– Le zeste d’un citron.

La liste des ustensiles :
– 1 saladier,
– 1 casserole,
– 1 moule carré de 20/25 cm (un cadre réglable et un Flexipan, chez moi).

Concrètement, cuisinons…

1. On commence par réaliser la confiture de fraises : idéalement la veille mais au pire le matin tôt. On place dans une casserole le sucre et les fraises coupées en 2 ou 4, le but étant quand même qu’on sente de gros morceaux de fraises à la dégustation. On y ajoute la gousse de vanille et sa pulpe (avec un chouïa d’extrait, pour moi). On procède alors à la cuisson telle qu’elle est mentionnée sur le paquet de sucre à confiture (5 minutes à gros bouillons, chez moi). A la fin de la cuisson, on écume un peu car ce sont toutes les impuretés qui remontent à la surface lors de la cuisson. On laisse refroidir et on réserve au frais. Cette confiture risque d’être relativement sucrée : pas de panique, cela va s’équilibrer avec la brioche peu sucrée.
 
111111111
 
2.Le lendemain, on prépare la brioche et c’est simplissime puisqu’on met tout dans le robot (ou le saladier). On met la farine sur laquelle on émiette la levure. Un peu plus loin, on met le sucre (et le sel) avant d’ajouter les « liquides » (eau, lait et oeuf). Avec le crochet (ou une cuillère en bois ou les mains), on pétrit pour obtenir une belle pâte lisse et souple. C’est alors le moment d’ajouter le beurre froid et coupé en dés. On pétrit à nouveau, jusqu’à ce que la pâte se décolle de la cuve (environ 5 minutes).
3. Théoriquement, la pâte est alors prête. Toutefois, si elle vous semble trop humide, trop collante, n’hésitez pas à ajouter un peu de farine car il va falloir la travailler par la suite. Chez moi, les 450 g de farine étaient parfaits, chez Manue, il a fallu rajouter 20 g.
 
11111111 1111111
 

4. En tout état de cause, on forme une belle boule que l’on met dans le saladier recouvert d’un étirable ou d’un torchon pour éviter que la pâte ne dessèche. Il faut laisser reposer la pâte pour qu’elle double de volume. Tout dépend de la température de la pièce mais il est conseillé de mettre la pâte dans un endroit sec et sans courant d’air.
5. Au bout d’une heure, la pâte est belle et bien gonflée, on la renverse sur le plan de travail fariné pour la dégazer. On la reforme alors en boule et on la place au réfrigérateur (au moins 30 minutes mais on peut la laisser plus longtemps).

 
111111
 
6. On passe alors à l’étape un peu enquiquinante. Sur un plan de travail fariné, on étale la brioche en un grand carré (45×45). On reste zen, la pâte ayant fait un séjour au réfrigérateur, elle est très simple à travailler. Sur ce carré, on renverse la confiture qu’on étale uniformément. Toutefois, pour faciliter le « roulage » de la brioche, on ne met pas de gros morceaux sur les 10 derniers centimètres. Une fois cela fait, on roule la brioche en ne serrant pas trop sinon la confiture va s’échapper de la pâte. Personnellement, j’ai humidifié avec de l’eau un côté de ma pâte pour qu’elle adhère bien lorsque j’ai refermé le tout. Enfin, on coupe 9 tronçons de taille égale qu’on met debout dans un moule beurré. C’est là vraiment le point névralgique : à la découpe, la confiture va fatalement se faire la belle.
 
11111
 
7. Une nouvelle fois, on laisse pousser la brioche pour une grosse demi-heure. 
8. Pendant cette demi-heure, on a le temps de réaliser notre crémeux. Dans un bol, on met le Philadelphia, le sucre glace, le citron (jus et zestes) et on mélange. C’est déjà prêt !
 
1111
 
8. BONUS. On met le four à préchauffer sur 180° C quelques minutes avant la fin de la pousse. 
9. On fait cuire la brioche 20 minutes à 180° C puis 10 minutes à 160° C. Ensuite, on laisse refroidir quelques minutes, on démoule (attention, c’est compliqué) et on badigeonne avec le crémeux ! Il ne reste plus qu’à la déguster tiède ou froide, si vous avez la patience d’attendre !

En conclusion, dégustons !

1

11

111

Posté dans

0 commentaires sur “La Rolls aux fraises du #DéfiBoulange

  1. J'adore la forme de cette brioche que j'appelle "chinois". Par contre ton crémeux citron fait frémir mes narines. Dès mon retour, je me fais ce plaisir brioché. A bientôt.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *