La reine de Saba, le parfait gâteau au chocolat !

reine de saba gâteau au chocolat

reine de saba gâteau au chocolat

Depuis lundi, l’automne tape avec insistance à notre porte : vent, pluie et un temps rafraîchi… Ce n’est pas ce qu’on fait de plus stimulant mais ça signifie aussi retour dans la cuisine pour réaliser des trucs gourmands et sucrés qui font du bien au moral ! Le retour de la Reine de Saba, en l’occurrence !
C’est en voyant la bande-annonce du Meilleur pâtissier sur M6 que j’ai eu envie de chocolat (oui, c’est le thème de l’émission de ce soir), surtout avec le temps qu’il fait. Il n’y a rien de plus réconfortant que le chocolat, je trouve. J’ai donc ressorti THE recette, celle que je fais depuis que je suis haut comme trois pommes (une des toutes premières que j’ai dû réaliser seul), celle qui est tirée du vieux cahier de recettes élimé de maman, celle qui à chaque fois est un véritable tabac, celle qui est simplissime mais délicieuse… Bref, la recette qu’il vous faut : le minimum d’effort pour un résultat maximal !
Qui dit moelleux au chocolat dit calories en pagaille. Alors, si vous avez du diabète et du cholestérol, cliquez vite sur la croix rouge en haut à droite avant de mettre votre santé en danger 😉 ! Car oui, il y a plein de beurre, de chocolat et de sucre… C’est vraiment un petit plaisir coupable, un gâteau comme ça, on n’en mange pas tous les jours. On en mange d’autant moins tous les jours qu’à la maison, je double les proportions !
A part ça, parlons peu mais parlons bien. Ce gâteau est vraiment divin. A la cuisson, une croûte toute fine et craquante se forme sur le dessus pour protéger un cœur moelleux au possible… D’ailleurs, sur les photos, j’ai un tout petit peu poussé la cuisson pour démouler facilement et avoir de belles parts mais, d’habitude, mes experts l’adorent quand il est à peine cuit au cœur, presque coulant. En plus, grâce aux blancs en neige (et malgré les calories qu’il contient), la reine de Saba est un gâteau relativement léger qui fera des heureux aussi bien au goûter qu’à la fin d’un repas. 
Si jamais vous êtes vraiment des suicidaires du pèse-personne, n’hésitez pas à marier ce gâteau avec : une boule de glace vanille, une quenelle de chantilly ou de la crème anglaise (rayez la mention inutile). Ce sera délicieux (mais calorique :-)))) !

Infos pratiques:
– Quantité : 5/6 personnes (1)
– Difficulté : ☆☆☆☆
– Préparation : 20 minutes
– Cuisson : 25 minutes

La liste de courses :  
– 125 g de chocolat,
– 125 g de beurre,
– 100 g de sucre,
– 3 œufs,
– 45 g de farine,

La liste des ustensiles :
– 2 saladiers,
– 1 grand bol (ou un petit saladier),
– 1 fouet.

Concrètement, pâtissons…

1. On commence par faire fondre le beurre et le chocolat dans un bol au micro-ondes, à puissance moyenne pour 1 minute et en renouvelant autant de fois que nécessaire. Pour les puristes, c’est plus long mais on peut passer par l’étape bain-marie. Une fois fondu, on mélange pour obtenir une préparation homogène et on réserve.
qqqqqq qqqqq
2. On enchaîne en clarifiant les œufs : on place les jaunes dans un saladier et les blancs dans un autre. On ajoute le sucre dans le saladier contenant les jaunes et on fouette pour faire blanchir. On ajoute ensuite la farine. On termine avec le mélange chocolat-beurre fondu légèrement refroidi.
2. BONUS. On met le four à préchauffer sur 180° C, chaleur statique et on beurre le moule en fer d’un petit diamètre car le moelleux doit être relativement épais.
3. On monte les blancs en neige et on les ajoute délicatement à l’appareil au chocolat.qqqq qqq
4. On place la pâte du gâteau dans le moule puis au four. Il va gonfler puis retomber à la fin de la cuisson : c’est normal. Pour les premières fois, je vous conseille de recourir à la bonne vieille technique du couteau. Contrairement à d’habitude, la lame doit ressortir humide avec des traces de gâteau pour obtenir un résultat moelleux à cœur.

(1) Comme j’ai de grands gourmands à la maison, je double les proportions de la reine de Saba pour un moule à manqué de 24 cm de diamètre. J’obtiens ainsi un gâteau très épais pour 8 à 12 personnes (ça dépend de votre appétit).  En tout état de cause, comme le gâteau se conserve très bien, vous pourrez le finir le lendemain midi sans aucun problème. Le secret de la réussite de cette reine de Saba réside dans la cuisson. Il est cuit lorsque la croûte commence légèrement à se fissurer. Au niveau du timing, ça se joue entre 30 minutes (un peu coulant) et 40 minutes (juste moelleux).

En conclusion, dégustons !

qq
reine de saba gâteau au chocolat
Posté dans

19 commentaires sur “La reine de Saba, le parfait gâteau au chocolat !

  1. Huummm…. Même nom, mêmes proportions, c’est mon gâteau-doudou, qui a accompagné tous mes anniversaires d’enfant, celui que j’ai appris à faire avec ma mère et ma grand-mère, que je peux faire de mémoire et les yeux fermés… J’adore ce gâteau, j’en ai justement fait une cette semaine 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *