La truffe au chocolat, la reine des confiseries de Noël

wwwwwwwwww
 

On continue notre voyage vers Noël et le nouvel an avec une douceur simple et rapide à réaliser, qui ne coûte pas très chère mais qui fera son petit effet… la truffe !
Je ne sais pas s’il s’agit de la vraie recette ou pas. En tout cas, c’est la version qui nous plait, à la maison. Pas trop sucrée, pas trop forte en chocolat, pas trop « dure ». C’est le parfait juste milieu. Pour leur donner un petit air de fête, j’en ai roulé la moitié dans de la noix de coco en poudre. Ces truffes se conserveront parfaitement plusieurs jours au frigo. Toutefois, pour la dégustation, certains préfèreront les manger à température ambiante pour qu’elles révèlent tout leur fondant alors que d’autres se jetteront dessus alors qu’elle sortent juste du réfrigérateur et qu’elles sont encore fermes. 
Enfin, pour les adeptes des cadeaux de Noël faits maison, si possibles plein de gourmandises, ces truffes seront parfaites : vous ferez plaisir avec de bonnes choses sans vous ruiner !
 
Infos pratiques:
– Quantité : 20 à 30 truffes (selon la taille)
– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 10 minutes + 20 minutes
– Réfrigération : 1 nuit (ou au moins 2/3 heures)
 
La liste de courses :  
– 200 g de chocolat noir de qualité [1],
– 70 g de crème liquide à 35% de MG, 
– 40 g de beurre, 
– 10 g de sucre, 
– 1 gousse de vanille, 
– Du cacao en poudre non sucré.
 
La liste des ustensiles :
– 1 cul de poule, 
– 1 casserole,
– 1 cadre, 
– 1 spatule,
– Du papier sulfurisé, du papier étirable.

Concrètement, pâtissons…

1. On commence par hacher très finement le chocolat [2] : avec un couteau, une râpe… On place les fins copeaux dans un cul de poule. On coupe le beurre en dés et on le laisse revenir à température ambiante.
2. On porte à ébullition la crème liquide avec le sucre et la gousse de vanille grattée [3]. Lorsqu’elle bout, on la verse en une fois sur le chocolat. 
3. On attend quelques secondes et on mélange avec une spatule, au centre. Un noyau épais va se former auquel on va incorporer, petit à petit, la crème présente sur les côtés. Au final, on obtient une ganache épaisse et brillante à laquelle on ajoute le beurre.
 
wwwwwww wwwwww
 
4. On peut laisser la ganache obtenue dans le cul de poule. Toutefois, pour plus de simplicité lors du façonnage, il vaut mieux la couler dans un cadre tapissé de papier sulfurisé (pour ne pas qu’elle colle). Dans les deux cas, on filme au contact pour éviter que la ganache sèche. 
 
wwwww wwww
 
5. Le lendemain, on met du cacao en poudre dans une assiette. Ensuite, on détaille des carrés [4] que l’on façonne en petites boules en les faisant rouler entre les paumes (ça laissera une légère pellicule chocolatée dans vos mains, c’est normal). Lorsque les truffes ont une belle forme ronde, on les met dans l’assiette de cacao. 
6. On fait rouler les truffes dans le cacao pour bien les enrober et, le cas échéant, on les met dans un tamis et on secoue légèrement pour ôter l’excédent de cacao. 
 
[1] On peut utiliser le chocolat noir que l’on veut. Toutefois, c’est sa qualité qui conditionnera la qualité de vos truffes.
[2] Si vous hachez trop grossièrement le chocolat, il ne fondra pas totalement, les quantités de crème bouillante étant assez minimes. 
[3] Normalement, on fait bouillir la crème dans une casserole mais, moi, je place le tout au micro-ondes, ça va beaucoup plus vite. 
[4]  Si jamais vous avez opté pour la version « je-laisse-tout-dans-le-cul-de-poule » vous pouvez faire des boules avec une petite cuillère, un peu comme un glacier. Il ne vous restera plus qu’à les façonner rapidement entre vos paumes.

En conclusion, dégustons !

 
www
 
w
 
Posté dans

4 commentaires sur “La truffe au chocolat, la reine des confiseries de Noël

  1. Tu ne les enrobe pas dans du chocolat tempéré avant de les rouler dans le cacao ? ça donne une couche craquante quand tu mors dedans, avant d' atteindre le moelleux de la ganache, à moins de la mettre entière dans la bouche et d' attendre que la magie opère !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *