The banoffee de Christophe Michalak, un dessert pour les amoureux

banoffee 12

banoffee 11

Il y a des recettes qui sont une évidence, celle-ci en fait partie. Quand je l’ai vu, j’ai su qu’elle ferait un malheur à la maison car tout me plaisait : aussi bien ses ingrédients que sa présentation. Je voulais vous proposer une recette pour la Saint-Valentin et, au début, j’étais parti sur l’idée d’un dessert à partager, avec du chocolat (beaucoup de chocolat) car pour la Saint-Valentin, je trouve le chocolat très romantique (d’ailleurs pas qu’à la Saint-Valentin). 
Mais voilà, j’ai croisé le magicien Christophe Michalak et son émission « Dans la peau d’un chef » et je me suis dit : « le voilà ton dessert de Saint-Valentin » ! J’aime l’idée que n’importe qui puisse faire un joli dessert qui impressionne sa/son chèr(e) et tendre. Tout le monde peut réaliser cette recette : pas de cuisson, pas de technique particulière, c’est rapide à faire, les ingrédients sont dans vos placards et, surtout, plaisent au plus grand nombre ! En plus, ce dessert est léger (niveau quantité, pas forcément calories, hein ;-)). 
Bon, c’est demain la Saint-Valentin donc, si jamais vous voulez le réaliser, il faut que j’arrête de parler et que je vous laisse vous ruer en cuisine. Vite !
 

Je ne sais pas vous mais, moi, la femme qui me propose ça, je l’épouse immédiatement 🙂 !

NB : Christophe Michalak présente son dessert dans une assiette carrée, c’est plus esthétique je trouve. Je pensais faire de même quand je me suis rendu compte qu’ayant acheté des grandes bananes, elles ne rentraient pas dans mes assiettes carrées…

 
Infos pratiques:
– Quantité : 6 personnes

– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 30 minutes (1)
– Cuisson : /
– Réfrigération : 1h

La liste de courses : 
Le caramel beurre salé : 
– 140 g de sucre en poudre,
– 240 g de crème liquide,
– 2 g de fleur de sel,
– 50 g de beurre demi-sel,
– 2 bâtons de cannelle (2).

Les bananes flambées : 
 – 3 bananes, 
– 25 g de sucre,
– 25 g de beurre demi-sel,
– 1 citron vert,
-15 g de rhum brun.

La chantilly à la fleur d’oranger (3) :
– 300 g de crème liquide à 35% MG,
– 15 g de sucre cassonade,
– 30 g de fleur d’oranger (2),
– 1 gousse de vanille.

Décor : 
– 8 biscuits Spéculoos,
– 15 g de beurre demi-sel.

La liste des ustensiles : 
– 6 assiettes, 
– 1 casserole, 
– 1 poêle, 
– 1 cercle à pâtisserie, 
– 1 saladier, 
– 1 fouet, 
– 1 robot coupe,
– 2 poches à douilles jetables.

Concrètement, pâtissons…

Le caramel beurre salé 
1. Avant de commencer le caramel, on porte la crème liquide à ébullition (à la casserole ou au micro-ondes). Ensuite, on réalise un caramel à sec. Dans une casserole, on met un tiers du sucre. Quand il commence à se dissoudre et à colorer, on ajoute le deuxième tiers. On fait de même avec le dernier tiers jusqu’à obtenir la couleur ambrée d’un caramel.
 
banoffee 9
 
2. On sort alors la casserole du feu et on ajoute : la cannelle, le beurre et la fleur de sel. On remue pour décuire le caramel. Lorsque le caramel est homogène, on le replace sur le feu et on ajoute progressivement la crème liquide chaude (attention aux projections et, éventuellement, au débordement !). On fait alors cuire quelques minutes pour obtenir une consistance épaisse (le caramel est cuit lorsqu’on en verse une goutte sur une assiette froide et qu’elle ne bouge pas, astuce du chef himself).
3. Quand le caramel est cuit, on enlève les bâtons de cannelle et on réserve au frais en ayant, au préalable, filmé au contact.
 
banoffee 8
 

4. Une fois que le caramel est froid, on le met dans une poche à douilles jetable. Avec des ciseaux, on pratique une toute petite ouverture au bout de la poche.  

Les bananes flambées
1. Dans un bol, on mélange le beurre et le sucre de manière à les amalgamer et à obtenir un pâte épaisse. On épluche ensuite les bananes que l’on coupe en deux dans la longueur.
2. On met le mélange beurre/sucre dans une poêle et lorsqu’il mousse, on met les bananes dedans, côté plat. Sur feu doux, on les fait alors caraméliser des deux côtés (attention de ne pas trop les cuire, sinon ça va être galère pour les sortir de la poêle). Quand les bananes sont cuites, on les déglace avec le rhume et on fait flamber.

 
banoffee 7
 
3. On réserve les bananes sur du papier sulfurisé, pour ne pas qu’elles collent. On dépose dessus l’excédent de caramel de la poêle et les zestes de citron vert.

La crème chantilly à la fleur d’oranger
1. Dans le bol froid du robot, on met : la crème bien froide, la vanille, le sucre et la fleur d’oranger. On monte alors la chantilly que l’on place dans une poche à douilles munie d’une douille lisse. 
 
banoffee 6
Le décor
1. Dans le robot coupe, on met les spéculoos grossièrement cassé et le beurre fondu. On mix jusqu’à obtenir une poudre grossière. 
 
banoffee 5
Le montage
1. Dans une assiette, on place un cercle de la dimension d’une banane et on dessine avec le caramel un demi-cercle. Dessus, on dépose la banane. A chaque bout de la banane, on dépose la poudre de spéculoos de manière à former une « corne » et à dissimuler les traits de caramel.
2. Sur les bananes à température ambiante (froides, elles perdraient en saveur ; chaude, elles feraient fondre la chantilly), à la poche à douilles, on dresse des boules de chantilly que l’on surmonte d’une pointe de caramel. Enfin, on dépose un tout petit peu de poudre de spéculoos sur la chantilly et, le cas échéant, de la feuille d’argent. 
 

banoffee 4

[1] J’ai indiqué 30 minutes car c’est le principe même de l’émission : reproduire la recette du chef en moins de 30 minutes. Toutefois, si vous n’avez ni esclave pour faire la vaisselle, ni cellule de refroidissement, il vous faudra une quarantaine de minutes, auxquelles il faut ajouter les temps de refroidissement. Mais pas de panique, on peut s’organiser pour que ça aille vite (cf les remarques).
[2] A la maison, ils n’aiment ni la cannelle, ni la fleur d’oranger (cette dernière aurait le « goût de moustiques », allez comprendre, moi j’ai abandonné l’idée…). Par conséquent, au lieu des bâtons de cannelle qui doivent beaucoup parfumer, j’ai mis une cuillère à café de cannelle moulue et, très franchement, on ne la sentait presque pas. En revanche, j’ai purement et simplement supprimé la fleur d’oranger. A ce propos, Christophe Michalak a l’air de raffoler de la fleur d’oranger et, j’avoue, que 30 grammes, ça me parait énorme, d’autant plus que cela parfume beaucoup. Si vous en mettez, allez-y par petites touches, je pense.
[3] En théorie, il devrait vous rester de la crème chantilly. A la maison, ce n’est pas un problème, ils se battraient pour finir le saladier…    
– La recette se suffit à elle-même mais je vais juste vous aiguiller sur le (possible) rétroplanning. Comme c’est la Saint-Valentin, on a envie de mettre les petits plats dans les grands et ce dessert vous le permet. Cependant, on n’a pas forcément envie de passer son après-midi en cuisine et encore moins sa soirée. Du coup, voilà ce qu’on peut faire à l’avance. 
– Le caramel se conserve très bien, vous pouvez donc le faire très en avance (la veille, c’est idéal). 
– La poudre de spéculoos et les bananes flambées peuvent être réalisées dans la matinée ou l’après-midi avant d’être placés au frais (attention, dans ce cas, il faudra sortir les bananes du réfrigérateur une petite heure avant afin qu’elles reviennent à température ambiante).  
– La chantilly, ça dépend de votre « maîtrise du sujet ». Si vous avez des doutes, mieux vaut la faire au dernier moment mais on peut préparer la chantilly jusqu’à une demi-journée à l’avance (plus en avance, elle retombera). Si vous voulez en savoir plus sur comment on réussit une chantilly, vous pouvez jeter un œil à mon article.
– Le dressage peut parfaitement être fait quelques heures à l’avance, il suffit de mettre les assiettes au réfrigérateur. Toutefois, si le dessert sera excellent la dégustation ne sera pas optimale puisque les bananes seront un peu froides. En revanche, s’agissant du visuel, rien ne bougera, j’ai testé. Idéalement, on dresse au moment de servir et, très franchement, en 2 ou 3 minutes, c’est bouclé…   

En conclusion, dégustons !

 banoffee 2
 
banoffee 1
Posté dans

8 commentaires sur “The banoffee de Christophe Michalak, un dessert pour les amoureux

  1. Coucou,

    Ooooh c'est juste magnifique !! Et c'est la juste quantité pour que ça ne soit pas trop riche ! Car c'est souvent servi très (trop) copieusement, et le Banoffee peut vite devenir très écœurant ! Mais servi comme ça c'est top et puis le dressage il claque quand même !

    Merci pour le partage de cette bien belle recette =)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *