Les financiers aux amandes (ou à la noisette) de Philippe Conticini !

financiers 7
 

financiers 6

Aujourd’hui, je vous propose une recette parfaite pour l’époque à laquelle nous arrivons : ça prend quelques minutes à réaliser, ça se transporte très bien et surtout, c’est super bon ! 
Ces financiers sont réalisables par tous : la recette est pesée au gramme près, le temps de cuisson est indiqué à la minutes près… Bref, c’est du Conticini dans le texte et à la dégustation. Je trouve que ces financiers sont excellents à la sortie du four, avec un café ou un thé. C’est doré et croustillants à l’extérieur. C’est pâle et moelleux à l’intérieur.
En plus, on peut varier les plaisirs et opter pour l’amande ou la noisette. Que demande le peuple ? 

 

Infos pratiques:
– Quantité : une dizaine de financiers
– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 10 minutes
– Cuisson : un petit quart d’heure 

La liste de courses :  
– 90 g de blanc d’œufs (soit ≈ 3 œufs),
– 90 g de sucre glace,
– 60 g de poudre d’amandes,
– 60 g de beurre demi-sel,
– 30 g de farine,
– 2 g de vanille liquide.

La liste des ustensiles :
– 1 saladier,
– 1 bol,
– 1 fouet,
– 1 robot coupe,
– 1 tamis,
– Des moules à financiers.

Concrètement, pâtissons…

1. Après avoir fait torréfier l’amande, le cas échéant (cf astuces), on réalise un beurre noisette. On place le beurre dans une casserole que l’on met sur feu moyen pendant 4 à 5 minutes, tout en remuant. Au bout de ce temps, le beurre a changé de couleur (marron clair) et sent/a le goût de la noisette. Si l’opération est parfaitement réussie, le beurre est bien mousseux. 
 
financiers 4 financiers 3
 
1. BONUS. On fait préchauffer le four sur 170° C. 
2. Ensuite, pour avoir une poudre bien homogène, on va faire comme pour des macarons : on mixe ensemble les poudres (sucre glace, poudre d’amandes et farine) et on les tamise au-dessus du saladier. On ajoute alors progressivement les blancs d’œufs à température ambiante. On termine avec la vanille et le beurre encore très chaud (que l’on tamise/filtre pour éviter les dépôts).
 
financiers 2
 
3. On remplit les empreintes silicone de cette préparation et on place au four : 
– Minis financiers : 10 minutes, 
– Moyens financiers : 12 minutes, 
– Grands financiers : 15 minutes.
 
Astuces :
– La recette de financiers de Philippe Conticini est réalisée avec des noisettes, j’ai opté pour l’amande. On peut utiliser l’une ou l’autre de poudre, sans rien modifier de la recette ou des proportions.
– A propos de proportions, celles données dans Sensations sont multipliées par 3. Toutefois, comme les financiers ne sont jamais aussi bons qu’à la sortie du four, j’ai sorti ma calculette et arrondi les proportions. Il vaut mieux en faire régulièrement (surtout que c’est rapide) plutôt que d’en faire beaucoup et de les perdre.
– Vous pouvez réaliser des financiers de toutes les tailles. Bien sûr, les petits sont mignons mais les meilleurs seront les grands financiers (enfin, ceux de taille « normale »). En effet, ces financiers ne seront pas secs, ils seront joliment colorés mais encore fondant à cœur. A l’inverse, les petits financiers seront plus palots et dans le même temps beaucoup plus secs. 
– A mon sens, la seule difficulté de cette recette réside dans la cuisson : il faut vraiment le respecter pour avoir de bons financiers bien moelleux et fondants. 
– Philippe Conticini ne le préconise pas mais pour renforcer le goût d’amandes (ou de noisettes), je torréfie ces oléagineux. On peut opter pour : la torréfaction au four (160° C, 5 à 10 minutes : c’est torréfié quand c’est doré) ou à la poêle (dans une poêle sans matière grasse et sur feu doux, on fait revenir la poudre 5 à 10 minutes en mélangeant en continue : là encore, c’est torréfié quand c’est doré mais attention, au début la couleur ne va pas bouger puis elle va dorer et très vite brûler). 
– Il faut des blancs d’œufs à température ambiante et du beurre encore très chaud pour que lorsque l’on incorpore ce dernier dans la préparation, il ne fige pas tout de suite. De manière générale, il est conseillé de pâtisser avec des produits à température ambiante (cake, brioche…). 

En conclusion, dégustons !

 
financiers 1
Posté dans

5 commentaires sur “Les financiers aux amandes (ou à la noisette) de Philippe Conticini !

    1. Si on veut parfumer les financiers au chocolat, je vois deux solutions : ajouter un peu de cacao en poudre dans la pâte (si vous n’en ajoutez pas 300g, pas besoin de toucher aux propositions) et/ou le tremper dans le chocolat fondu (un peu comme des madeleines).
      Belle soirée 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *