La tarte aux nectarines et pain d’épice : un trait d’union entre l’été et l’automne


Il y a quelques jours, j’ai partagé sur Instagram une photo de ma tarte aux nectarines (dont vous pouvez retrouver la recette sur le blog). C’est alors qu’une âme généreuse (et aussi gourmande que la mienne) m’a parlé de son dessert estival de prédilection à base de nectarines. N’écoutant que mon dévouement, j’ai alors décidé de tester cette recette sur le champ ! J’ai drôlement bien fait car tout le monde a adoré. Je ne connaissais pas ce mélange de saveurs mais il est vraiment très heureux (d’ailleurs, si vous avez l’occasion de marier pain d’épices et rhubarbe vous pouvez y aller les yeux fermés aussi : fin de la parenthèse). 

Comme je suis un peu relou, j’ai modifié 2/3 trucs dans la recette et dans le visuel pour arriver à quelque chose qui me plaisait encore plus (si, si, c’est possible). Si vous voulez la tarte en version originale, vous pouvez aller voir chez Cuisine et vins de France ; sinon, vous avez ma version très légèrement revue et corrigée. Un grand merci à ma Wonder woman des fourneaux de m’avoir fait découvrir cette recette et de m’avoir autorisé à vous la faire découvrir, à mon tour. Quelque chose me dit qu’on la reverra très bientôt derrière le tablier 😉 (mon dieuuuu, le teasing de ouf !).
Pour ma part, cette recette était aussi idéale puisqu’elle marque la fin de l’été pour le blog (enfin, presque, il risque quand même d’y avoir des fraises au mois de septembre, j’aime tellement ça)… En effet, la semaine prochaine, le blog va prendre quelques jours de repos (j’ai bien dit le blog, ça ne sera pas forcément mon cas, il faudra encore attendre quelques semaines :-))). Je vous donne donc rendez-vous lundi 31 août pour de nouvelles recettes, de nouveaux Guide et b.a.-ba., bref, pour un retour à la normale quoi !
En attendant, profitez bien du soleil (et de la mer pour les plus chanceux), préparez bien la rentrée, prenez soin de vous et, surtout, passez derrière le Tablier 😉 !

Infos pratiques :
– Quantité : 6/8 personnes
– Difficulté : ☆☆☆☆
– Préparation : 20 minutes
– Cuisson : 30 minutes
– Réfrigération : 1h (pour la pâte)

La liste de courses :
La pâte sablée :
– 250 g de farine,
– 125 g de beurre,
– 100 g de sucre,
– 1 oeuf,
– 1 pincée de sel.

La tarte  :
– 4 tranches de pain d’épices,
– 5 ou 6 nectarines bien mures et savoureuses,
– 2 oeufs,
– 20 cl de crème liquide,
– 50 g de sucre,
– 50 g de poudre d’amandes,
– 2 pointes de couteau d’épices à pain d’épices.

La décoration
– QS de cassonade,
– QS d’amandes effilées,
– 1 tranche de pain d’épices.

La liste des ustensiles :
– 1 cercle à pâtisserie à bord haut (Ø 26 cm),
– 1 rouleau à pâtisserie,
– 1 couteau,
– 1 planche à découper,
– 1 saladier,
– 1 fouet.

Concrètement, cuisinons…

1. Dans le meilleur-des-mondes-idéaux, vous faîtes une pâte sablée maison : c’est bon et ça prend 5 minutes à faire. Si ce n’est pas le cas, allez dans une grande surface, achetez un rouleau de bonne pâte sablée et rendez-vous à l’étape 2. Pour les plus courageux, dans un saladier on met le sucre, la farine et le beurre coupé en dés. On effrite du bout des doigts jusqu’à obtenir une texture de sable. On ajoute alors l’œuf et on mélange jusqu’à obtenir une préparation homogène (on ne travaille pas la pâte trop longtemps : quand tout est amalgamé, c’est bon). On place la pâte au réfrigérateur pour 1h.
2. On étale la pâte (ou on sort son rouleau du réfrigérateur) et on fonce le moule. Ensuite, on coupe les nectarines en gros quartiers (perso, je coupe mes nectarines en 8). On les dépose joliment en rosace au fond du plat.


3. Pour l’appareil, dans un saladier, on émiette à la main 4 tranches de pain d’épices. On ajoute ensuite les oeufs, la crème liquide, le sucre, les épices et les amandes en poudre. On fouette pour bien mélanger et homogénéiser l’appareil. On le verse sur le fond de tarte garni des nectarines.

4. On place au four (préchauffé à 180°C) pour une trentaine de minutes. Quand la tarte est presque cuite (elle est juste dorée), on la saupoudre avec les amandes effilées, quelques dés de pain d’épices (d’où l’utilité de la 5ème tranche) et de la cassonade. On poursuit alors la cuisson jusqu’à ce que les amandes soient torréfiées. On déguste la tarte tiède ou froide.

Astuces :
– Comme l’appareil est foncé, il va très vite colorer. Si vous trouvez qu’il brunit trop ou trop vite, n’hésitez pas à le couvrir d’un aluminium pour poursuivre la cuisson et ainsi permettre au dessous de la tarte de bien cuire.
– L’appareil de la tarte et les fruits vont apporter beaucoup d’humidité, ce qui va « gêner » la cuisson de votre fond. Or, je déteste les fonds de tarte pas ou mal cuit. Par conséquent, au lieu de ma sempiternelle toile SILPAT (qui ralentit un peu la cuisson), j’ai placé directement ma tarte sur une plaque recouverte de papier sulfurisé (moins isolant).
– J’ai pris l’habitude de faire toutes mes tartes dans des cercles (plus facile à foncer, à démouler…). Ceci dit, un moule classique fera parfaitement l’affaire. N’oubliez pas de le beurrer (voire de le beurrer et le fariner).
– A la base, il n’y a pas d’épices à pain d’épices dans la tarte. Dans sa version originale, la tarte plaira à tout le monde, le goût de pain d’épices étant plus que léger. Pour le renforcer un peu, j’ai ajouté les épices et nous avons préféré.  Toujours dans sa version originale, la tarte est caramélisée sous le grill du four après l’ajout du sucre et des amandes. On a trouvé ça meilleur en poursuivant simplement la cuisson.
– Si vous êtes joueurs et que vous voulez réaliser une tarte 100% homemade, vous avez déjà sur le blog la recette du pain d’épices et celle de la pâte sablée(j’ai pas celle des nectarines par contre ;-)) !

En conclusion, dégustons !

Posté dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *