Père Dodu n’a qu’à bien se tenir avec ces cordons bleus maison et montagnards

 

Je ne suis pas fan de la viande, surtout de la viande rouge. Il n’y a que la viande blanche qui trouve un peu grâce à mes yeux ! Du coup, profitez bien de cette recette, vous n’en aurez pas tous les jours sur le blog. 
Comment vous dire, une fois que vous aurez testé ces cordons bleus maison, vous ne pourrez plus vous en passer : adieu les additifs, les colorants et tout les bidules chimiques ; bonjour le goût et la saveur ! Pour un investissement minimum, ça sera un rendement maximum. Testez cette recette avec vos Schtroumpfs ce week-end, vous m’en direz des nouvelles !
A très vite 🙂
 

Infos pratiques :
– Quantité : 4 personnes 
– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 10 minutes
– Cuisson : une petite dizaine de minutes 

La liste de courses :
– 4 escalopes de dinde (ou de veau),
– 4 grandes et fines tranches de jambon cru,
– 1 beau morceau de comté, 
– 2 gros œufs, 
– QS de chapelure,
– QS de farine,
– QS de beurre demi-sel,
– Poivre.

La liste des ustensiles :
– Du papier sulfurisé,
– 1 planche à découper,
– 3 assiettes,
– 1 instrument lourd (rouleau à pâtisserie, casserole…),
– 1 poêle. 

Concrètement, cuisinons…

1. Sur une planche, entre deux feuilles de papier sulfurisé, on écrase l’escalope de dinde à l’aide d’un ustensile lourd, un rouleau à pâtisserie pour ma part. On commence par le centre vers les deux extrémités : l’escalope doit être fine.


2. On dépose une grande et fine tranche de jambon cru sur toute la longueur de l’escalope puis du comté mais uniquement sur la moitié de l’escalope. On replie alors l’escalope en deux en faisant se toucher bord à bord les contours de l’escalope.
3. Dans trois assiettes différentes, on place de la farine, de la chapelure et des oeufs (battus en omelette et assaisonnés). Pour chaque cordon bleu, on les trempe successivement dans la farine, les oeufs puis la chapelure. 

 
 
4. Il ne reste plus qu’à faire cuire les cordons bleus. Dans une poêle, sur feu doux, on met une grosse noisette de beurre salé. Quand le beurre est mousseux, on cuit les cordons bleus 3 à 4 minutes de chaque côté en retournant régulièrement (ça va relativement vite, l’escalope est très vite et le fromage doit juste fondre à l’intérieur). 
 
Astuces : 
– Ce cordon bleu se mariera particulièrement bien avec les hasselback potatoes (comme en atteste la proximité visuelle des photos :-)) !  
– Avant de me jeter dans l’expérience cordon bleu, j’ai beaucoup hésité. J’ai l’habitude des escalopes panées mais, ici, j’avais peur qu’elles ne s’ouvrent à la cuisson et que ça fasse une grosse catastrophe avec l’escalope d’un côté et le fromage de l’autre qui crame dans la poêle. Pour pallier ce souci, certains conseillent de bien réfrigérer les escalopes avant cuisson. Pour mon premier essai, j’avais décidé de ne pas me prendre la tête et de ne rien réfrigérer. J’ai très bien fait puisqu’il n’y a eu aucun souci, ni cette fois-là, ni les autres fois. 
– Toujours dans l’idée d’éviter tous les soucis d’ouverture intempestive, je pense que le secret est ailleurs : il faut éviter de mettre du jambon et du fromage jusque sur les pourtours. En effet, l’escalope étant relativement visqueuse/collante (ce ne sont pas les bons mots mais vous voyez le genre), elle va se souder toute seule et emprisonner la charcuterie et le fromage. 
– Vous pouvez décliner ces cordons bleus à l’envie maintenant que vous avez la technique de base. Pour cela, il suffit de varier les « farces » : bacon, gruyère, mozzarella, tomate séchée, pesto… 
– Pour aplatir mes escalopes, j’utilise du papier sulfurisé. Si vous n’en avez pas, vous pouvez opter pour du papier étirable mais ça rendra votre tâche plus difficile puisque et l’escalope et le papier étirable ont tendance à « coller ». 
– Votre escalope doit être relativement fine, quelques millimètres d’épaisseur. Pour autant, n’y allez pas comme des malades au point d’en faire du papier à cigarettes car alors vous déchirerez la fibre de votre viande et vous aurez des trous dedans.

En conclusion, dégustons ! 

 
 
Posté dans

2 commentaires sur “Père Dodu n’a qu’à bien se tenir avec ces cordons bleus maison et montagnards

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *