Le plat idéal pour les soirées de flemme : le croq’membert de Conticini(croque-monsieur végétarien camembert/tomate) !

 
 
La rentrée a eu lieu depuis quelques jours… Je ne sais pas pour vous mais, le soir à la maison, c’est souvent la flemme qui l’emporte. Mais ce n’est pas parce qu’on est fainéant sur les bords qu’on n’a pas envie de manger bon ! En plus, comme c’est encore un peu l’été autant en profiter pour cuisiner des produits de saison, par exemple des bonnes tomates du jardin ! 
Comme je ne me fous pas de vous, j’ai demandé l’aide de Philippe Conticini. J’ai trouvé la recette chez Valérie (quand je vous dis que c’est la déesse de la blogosphère, je ne vous mens pas) et tout de suite, elle m’a donné envie. Aussitôt vue, aussitôt testée. Et aussitôt adoptée ! Ca ne vous demandera pas beaucoup d’efforts et vous aurez un plat complet, pour le soir (avec une salade, ça sera absolument parfait). Dans la foulée, j’ai donc commandé le livre de Conticini (qui n’est plus édité et coûte donc un bras). On a testé quelques recettes et on les a toutes aimées. Ceci étant dit, c’est le croq’membert qui décroche la timbale. Et à l’unanimité encore… Même ceux qui n’aiment pas le fromage ont fondu, c’est vous dire !
Dans cette recette, j’ai utilisé les cacahuètes sauvages, bio et crues de mon partenaire Keimling (dont je vous parlerai plus longuement très vite). Comme il fallait des cacahuètes non salées (avec des cacahuètes salées, ça passe aussi ;-)), c’était idéal. Toutefois, plus que pour leur goût à proprement parler, les cacahuètes sont plus ici pour leur croquant !
Belle soirée à tous et à très vite !
 


Infos pratiques :
– Quantité : 1 personne
– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 10 minutes 
– Cuisson : 3 minutes

La liste de courses :
Le croque :
– 2 tranches de pain de mie complet, 
– 1 cuillère à café bombée de beurre mou,
– 1 pincée de fleur de sel,
– 2 tranches épaisses de tomates,
– 3 rouelles fines d’oignon rouge,
– 3 tranches de camembert,
– 1 cornichon coupé en rondelles épaisses,
– 3 cacahuètes non salées,
– 1 cuillère à café d’échalote ciselée (facultatif mais à utiliser pour « porter goût du croque dans votre bouche » : quand Conticini parle, on s’exécute).

La botte secrète 1 : les grumeaux d’oignon et de lard :
– 100 g de lard,
– 100 g d’oignon émincé.

La botte secrète 2 : la vinaigrette à la tomate :
– 1/4 de gousse d’ail,
– 1/2 branche de coriandre fraiche,
– 2 tranches de tomate,
– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive,
– Le jus de 1/2 citron vert,
– 1 cuillère à café de miel,
– 1 pincée de fleur de sel.

La liste des ustensiles :
– 1 couteau,
– 1 planche à découper,
– 1 appareil à croque monsieur. 

Concrètement, cuisinons…

La botte secrète 1 : les grumeaux d’oignons :
1. Sur une plaque recouverte de papier sulfurisé, on dépose les oignons finement émincés en les espaçant bien. On recouvre ensuite avec les tranches de lard.  On place la plaque au four et on fait dessécher : 1h30 à 2h sur 90° C. Le lard et l’oignon doivent être bien dorés.
2. Quand tout est froid, on mixe au robot coupe pour obtenir des grumeaux.
 
La botte secrète 2 : la vinaigrette à la tomate :
1. Dans le bol du mixeur plongeant (à défaut, un saladier fera l’affaire), on râpe l’ail. On ajoute la coriandre ciselée, la tomate en dés, le jus de citron, la fleur de sel et le miel. 
 2. On émulsionné en versant doucement l’huile d’olive (pour me simplifier la tâche, j’ai émulsionné avec le mixeur plongeant, comme le préconise Valérie). On obtient quelque chose de crémeux, un peu comme du beurre pommade.
 
Les croq’memberts : 
1. Sur chacune des tranches de pain de mie, on tartine du beurre et on saupoudre la fleur de sel. On retourne alors les tranches de pain (oui, vous avez bien compris : le beurre sera à l’extérieur et servira à faire dorer vos croq’memberts). 

2. Sur une des deux tranches, on tartine la vinaigrette ou on dépose les grumeaux. On ajoute la tomate, les rouelles d’oignon, le camembert, le cornichon, l’échalote et les cacahuètes.

 
3. On referme le croq’membert avec la deuxième tranche de pain de mie. Il ne reste plus qu’à faire cuire dans un appareil à croque-monsieur ou à la poêle (je n’ai jamais testé cette dernière possibilité et j’ai des doutes sur sa praticité… mais comme on dit : la faim justifie les moyens !).
 
Astuces : 
– Je ne saurais trop vous conseiller de tester cette recette avec différents pains de mie. A la maison, certains l’ont préféré dans sa version aux céréales (comme sur la photo) alors que d’autres ont eu un faible pour le pain de mie complet ou le pain de mie blanc tout simple. 
– A mon sens, il est vraiment important de cuire vos croq’membert dans un appareil à croque-monsieur. En effet, ça soudera bien les bords et évitera les « fuites ». Surtout, ce qui est bon dans ce croq’membert, c’est son moelleux… chose qui disparait plus ou moins à la poêle et au four.  
– Vous pouvez préparer ces croq’memberts quelques heures à l’avance. Il suffit alors de bien les filmer et de les conserver au réfrigérateur. 
– Après avoir opté dans un premier temps pour la vinaigrette puis pour les grumeaux, le résultat final n’est pas fondamentalement différent. Je vois deux différences notables : la vinaigrette est très rapide à faire quand les grumeaux sont beaucoup plus longs à réaliser ; la vinaigrette donnera un goût final plus fort, avec plus de caractère pour votre croque-monsieur quand les grumeaux apporteront plus de douceur et de gourmandise… 

En conclusion, dégustons !

 
Posté dans

2 commentaires sur “Le plat idéal pour les soirées de flemme : le croq’membert de Conticini(croque-monsieur végétarien camembert/tomate) !

  1. Très bon ! La version avec vinaigrette est en effet très douce et plaira aux enfants. La prochaine fois, je teste l’autre version. Pour ma part, je n’ai pas beurré le pain (l’intérieur étant assez gras), et les croques ont très bien doré en 7′. Merci à vous pour cette recette, et à Mr Conticini…

    1. Effectivement, la recette est un peu riche et le beurre n’est pas indispensable. Content que ca vous ait plu 🙂 !
      Belle soirée et à très vite sur le blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *