Les kanelbullar, comme un avant-goût de Noël… (brioches suédoises à la canelle)

 
 
Déjà, en temps normal, je suis un dingue des pâtes levées. On peut faire plein, plein de choses avec la pâte à brioche, on peut la marier avec plein de saveurs et, surtout, c’est délicieux ! 
A cette période, j’aime encore plus faire des brioches… L’année dernière, j’avais emprunté mes brioches à la tradition alsacienne en faisant les manneles de Christophe Felder (plus connus sous le nom de « brioche-ET »). Cette année, j’ai franchi les frontières et je suis allé chercher du côté de la Suède, pour ces petites douceurs ! Apparemment, les Suédois en raffolent à l’heure du café. Toutefois, la recette serait bien plus ancienne que cela. En effet, ses origines remonteraient à l’après première guerre mondiale et à la « réapparition » des denrées de base. Par la suite, ces petits pains/ces petites brioches se sont répandues partout en Amérique et en Europe du Nord ! Par conséquent et si j’ai tout bien compris, ces kanelbullar ne sont ni plus, ni moins que des cinnamon rolls qui ont réussi !
Cette recette est idéale à réaliser avec des Schtroumpfs pendant les vacances. Elles feront merveilles au goûter ou même au petit-déjeuner, le jour de Noël !
Personnellement, vous me donnez des kanelbullar et un bon bouquin, vous me déposez au coin d’une cheminée et vous me récupérez l’année prochaine 🙂 
 
PS : je ne suis pas suédois, je n’ai pas réussi à trouver LA recette qui fait référence… Par conséquent, j’ai fait des kanelbullar à la sauce Tablier. Ca n’est peut-être pas la recette classique mais elle a ravi nos papilles !  
 
Infos pratiques:
– Quantité : une vingtaine de spirales
– Difficulté : ☆☆☆☆☆
– Préparation : 10 minutes + 10 minutes
– Pousse : 1h + 1h
 
La liste de courses :
Pour la brioche :
– 450 de farine,
– 180 g de lait,
– 75 g de beurre,
– 55 g de sucre,
– 50 g d’eau,
– 16 g de levure de boulanger,
– 1 œuf,
– 1 cuillère à café de sel (je n’en mets pas car j’utilise du beurre demi-sel).
 
Pour la garniture :
– 75 g de beurre,
– 50 g de sucre,
– 1 cuillère à café rase de cannelle,
– QS de sucre perlé.
 
La liste des ustensiles :
– 1 saladier,
– 1 petit bol,
– 1 couteau,
– Du papier sulfurisé, du papier étirable. 

Concrètement, boulangeons…

1. La préparation de la brioche est extrêmement simple : on place tout dans le robot (à l’exception du beurre). Avec le crochet, on pétrit pour obtenir une pâte lisse et souple. On ajoute le beurre froid coupé en dés avant de pétrir à nouveau jusqu’à ce que la pâte se décolle de la cuve (au moins 5 minutes). 
 
 
2. On forme une boule avec la pâte et on filme le saladier (ou on le couvre avec un linge). On laisse pousser la pâte, elle doit doubler de volume.

3. On renverse la pâte sur le plan de travail légèrement fariné et on la dégaze. On donne une forme carré/rectangulaire à la pâte. On va alors l’étaler afin de former un grand rectangle de 3/4 mm d’épaisseur. Dans un petit bol, on mélange le sucre et la cannelle. 

 
4. On badigeonne ce rectangle avec le beurre fondu. On saupoudre de sucre à la cannelle. Il ne reste plus qu’à rouler vos kanelbullar et à détailler la pâte. On dépose les spirales sur du papier sulfurisé/une feuille SILPAT (on espace bien car la pâte à brioche va gonfler).

4. BONUS. Quelques minutes avant la fin de la pousse, on met le four à préchauffer sur 180° C. 

 
5. Une fois que les kanelbullar ont doublé de volume (ça peut prendre plus d’une heure), on les dore avec un œuf battu en omelette, on saupoudre de sucre perlé et on cuit une dizaine de minutes.
 
Astuces :
– A la maison, tout le monde n’est pas fan de la cannelle… Par conséquent, le parfum de cannelle est très léger, juste ce qu’il faut pour contenter ceux qui aiment ça et ceux qui n’aiment pas. Toutefois, si vous voulez des kanelbullar bien parfumés, n’hésitez pas à en mettre 2 cuillères à café rase. Pour le sucre, j’ai fait le même choix : en mettre relativement peu (même si ça n’a rien à voir avec les goûts de la famille ici :-)). Il y a pile-poil ce qu’il faut, à condition de mettre le sucre perlé. Si vous êtes un bec très sucré et/ou que vous n’avez pas de sucre perlé, vous pouvez mettre 100g de sucre au lieu des 55g de la recette.
– Plus votre rectangle sera long, plus vous ferez de kanelbullar mais moins il y aura de spirales. A l’inverse, plus votre rectangle de pâte sera large, moins vous ferez de kanelbullar mais plus ils seront dodus et auront de spirales.
– Afin de découper facilement mes kanelbullar, je place mon « rouleau » quelques minutes au congélateur. De cette manière, la pâte se tient mieux, ce qui permet de conserver la jolie forme circulaire et les spirales. Je vous conseille d’éviter le réfrigérateur car cela fait fondre le sucre.
– Vous allez réaliser beaucoup de kanelbullar… Outre le fait qu’ils disparaitront relativement rapidement, vous pouvez parfaitement les congeler. 
– Comme pour quasiment toutes mes pâtes levées, après la première pousse, je la place au réfrigérateur une nuit et je la travaille le lendemain. Ca permet que le beurre fige et donc d’avoir une pâte beaucoup plus facile à travailler, ce qui est loin d’être négligeable quand on fait des « bidules » avec. En plus, ça évite d’ajouter trop de farine pour l’étaler.
– Quand vous étalez la pâte à brioche, vérifiez régulièrement qu’elle ne colle pas au plan de travail. En effet, ce n’est pas quand elle sera recouverte de sa garniture et que vous serez en train de la rouler qu’il faudra se rendre compte que ça colle… et que c’est un vrai massacre !
– Il est possible qu’après pétrissage, votre pâte soit un peu collante : c’est normal. Si jamais elle collait vraiment trop, ajoutez un peu de farine.
– Je trouve que le charme de la pâte à brioche, c’est qu’une fois façonnée, elle n’en fait un peu qu’à sa tête. Si vous voulez obtenir quelque chose de très régulier, vous pouvez déposer les kanelbullar dans des caissettes ou des empreintes circulaires.
– Pour mon astuce sur la pousse, rendez-vous sur l’article du pain de mie.

En conclusion, dégustons !

 


Posté dans

4 commentaires sur “Les kanelbullar, comme un avant-goût de Noël… (brioches suédoises à la canelle)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *