Le cake aux saveurs méditerranéennes

cake aux saveurs méditerranéennes 15

cake aux saveurs méditéranéennes 13

cake aux saveurs méditéranéennes 1
Quand l’été arrive, je fais une fixette sur l’apéritif. Même si j’essaie de me soigner, je crains de vous abreuver encore une fois cet été de recettes salées essentiellement conçues pour ce moment festif !

Je dois vous avouer que les cakes salés et moi, ça fait deux. C’est vrai que souvent on nous sert et on nous ressert toujours le même cake jambon/olives. Certes, c’était sympa au début lorsqu’il s’agissait d’une nouveauté mais, maintenant, nous le resservir à chaque occasion, ça suffit. Afin de varier un peu plaisir (et parce que c’est quand même hyper pratique pour les apéros et pique-nique), j’en teste pas mal et rares sont ceux qui passent le crash-test. L’an passé, il y avait eu celui à la courgette que tout le monde avait adoré… Cette année, il y a celui-ci que j’ai déjà dû réaliser 6/7 fois. A chaque fois, j’ai fait un tabac !  Comme il n’a pas de nom, je l’ai arbitrairement surnommé : cake aux saveurs méditerranéennes !
Il faut dire, que ce cake a tout pour lui. Visuellement, il est original avec sa spirale de garniture. Gustativement, il sort aussi des sentiers battus avec cette garniture puissante et pleine de soleil. Enfin (et peut-être surtout), je vous présente ce cake comme étant un cake mais on se situe plus entre le pain et la brioche. On se retrouve donc avec quelque chose de plus moelleux et de moins humide qu’un vrai cake.
Enfin, ce qui ne gâche rien, ce cake aux saveurs méditerranéennes est assez simple à réaliser, cela prend relativement peu de temps et vous pouvez même le faire un peu en avance puisqu’il se déguste aussi bien chaud que froid. La seule chose qui peut être un peu enquiquinante c’est le roulage du cake… mais rien d’insurmontable, vraiment !
Belle soirée et bon apéro 😉 !

NB : la recette – remanié par ma pomme – est extraite du Cuisine actuelle de juin !

Infos pratiques :
– Quantité : 8 personnes (un gros cake)
– Difficulté : ☆☆☆☆
– Préparation : 30 minutes
– Pousse : 2 à 3h
– Cuisson : 45 minutes

La liste des courses :
Pour la pâte :
– 250 g de farine,
– 15 cl de lait,
– 5 cl d’huile d’olives,
– 12 g de levure de boulanger fraiche,
– 15 g de sucre en poudre,
– 4 cuillères à soupe de basilic frais haché,
– 1 cuillère à soupe de graines de fenouil,
– Sel & poivre.

Pour la garniture :
– 200 g de fines tranches de salami,
– 1 bocal de tomates séchées,
– 200 g d’olives vertes dénoyautées.

La liste des ustentsiles :
– 1 saladier,
– 1 moule à cake.

Concrètement, cuisinons…

1. Dans la cuve du robot, on place : la farine, la levure emiettéee, le lait, le sucre, le sel et le poivre. On mélange rapidement sans pétrir. Quand on a obtenu un mélange homogène, on ajoute le basilic, les graines et l’huile d’olive. On pétrit alors jusqu’à incorporer toute l’huile (la pâte va se décoller des parois). On forme une boule, on recouvre d’un linge ou d’un film étirable et on laisse tranquillement pousser la pâte qui doit tripler de volume.

pâte pousse de la pâte
2. On farine le plan de travail et on verse la pâte pour la dégazer. Grossièrement, on forme un rectangle de la taille du moule et on l’étale avec un rouleau. Dessus, on dépose le salami, les tomates séchées et les olives hachées. On roule alors la pâte pour obtenir un gros boudin que l’on dépose dans le moule beurré. On laisse pousser le temps nécessaire au doublement du cake.

roulé du cake 1 roulé du cake
3. On fait préchauffer le four sur 200°C. Lorsque l’on enfourne le cake, on baisse le thermostat sur 180°C. On fait cuire 45 minutes.

Astuces :
– Pour l’assaisonnement de la pâte, je ne saurais trop vous conseiller d’y aller avec parcimonie. En effet, crue ou cuite, la pâte sera fade, elle manquera de sel. Néanmoins, comme il y a beaucoup de garniture et que vous ne mangerez pas de cake sans garniture, l’équilibre de l’assaisonnement devrait être parfait.
– Je n’avais pas de graines de fenouil sous la main (et je n’avais pas envie d’en acheter pour si peu). J’ai donc simplement remplacé ces graines par un mélange de graines (celui que j’utilise pour mon pain intégral). Je pense que vous pouvez même supprimer purement et simplement les graines.
– On peut parfaitement réaliser la pâte à l’avance. La veille, on la pétrit et on la fait pousser. On la dégaze et on la place au réfrigérateur jusqu’au lendemain.
– La cuisson du cake aux saveurs méditerranéennes est un peu délicate. En effet, il va très vite colorer, ce qui m’a poussé à très vite couper la cuisson, la première fois. Terrible erreur puisque si l’extérieur était joliment doré, l’intérieur était tout juste cuit. (Au regard des photos où le cake est un peu palôt, vous devez vous dire que je perds un peu les pédales. Pas du tout, j’ai réalisé ce cake quand mon four est tombé en panne. Par conséquent, j’ai été obligé de le cuire dans la vieille gazinière qui cuit par le dessous. Pour éviter qu’il ne crame, j’ai donc opté pour une cuisson à température plus basse mais pour une durée plus longue, ce qui a donné un cake un peu plus sec qu’à l’accoutumée. Voilà, vous savez tout maintenant :-)).
– Lorsque vous étalez la pâte, ça ne sert à rien de le faire trop finement car sinon vous mettrez trop de garniture. Cela amènera trop d’humidité à votre cake qui gonflera mal, ce qui ruinera l’effet spirale. Je pense qu’il y a un peu trop de garniture. Personnellement, je fais ça à l’oeil 😉 !
– Pas de panique : s’agissant d’un cake réalisé avec une sorte de pâte à pain, à la sortie du four, il sera dur comme du bois. Mais en refroidissant, il retrouvera toute sa souplesse… comme du pain !

En conclusion, dégustons !

cake aux saveurs méditéranéennes 10

cake aux saveurs méditéranéennes 14

cake aux saveurs méditéranéennes 3

Posté dans

3 commentaires sur “Le cake aux saveurs méditerranéennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *