La tarte à la rhubarbe meringuée pour retenir l’été…

ttttttttttttt

ttttttttttt

Tout en haut de mon panthéon sucré, je place la tarte à la rhubarbe de Philippe Conticini. J’adore la rhubarbe et en la mariant à l’amande et au rhum, il a su la sublimer comme personne. La perfection en toute simplicité… Sauf que cette tarte est (un peu voire très) longue à réaliser. Or, je ne pouvais pas laisser la saison de la rhubarbe (que j’apprécie tellement) se terminer sans lui consacrer un petit article. J’aurais peut-être le temps de faire la tarte de Conticini, plus tard. Mais ça, c’est une autre histoire. Et un autre article. 
Si on revient à ma tarte à la rhubarbe, elle est très simple, très rustique, sans fioriture mais elle fait toujours son petit effet, notamment avec la meringue qui fait passer les tartes de l’état de pâte-sablée-et-fruits à celui de dessert digne de ce nom (ce n’est que mon avis mais, avouez que, visuellement, la meringue ça vous finit une tarte). La pâte sablée est, certes, classique mais aussi un indémodable qui apportera du croquant à votre tarte. L’appareil à base de crème et d’oeuf de type normand apporte la douceur et le moelleux nécessaires à la mise en valeur de la rhubarbe. Enfin, la meringue italienne vient couronner le tout, un petit nuage sucré à nul autre pareil. Souvent, les tartes à la rhubarbe meringuée sont présentées avec une meringue dure. Je n’aime pas la meringue. Je trouve ça sucré et sans intérêt… Je l’ai donc remplacé par une meringue italienne. Ca fait « pchouuu » quand on croque dedans et ça fond sur la langue. J’adore ! Et puis, la meringue italienne c’est quand même beaucoup plus rapide à réaliser 🙂 ! Mais si le coeur vous en dit, n’hésitez pas à la tester en version originale, vous me direz ce que vous en pensez… Une dernière chose sur la meringue, elle sera moins épaisse, mais on peut la réaliser uniquement avec les 2 blancs d’œufs restant (en divisant l’eau et le sucre aussi, bien sûr).
 
Infos pratiques:
– Quantité : 6 personnes

– Difficulté : ☆☆☆☆☆ 
– Préparation : 30 minutes minutes
– Cuisson : 50/60 minutes + quelques secondes pour la meringue

La liste de courses : 
Pour la pâte sablée :
– 250 g de farine,
– 125 g de beurre,
– 100 g de sucre,
– 1 œuf.

Pour la garniture :
– 600 g de rhubarbe épluchée et en petits tronçons + 50 g de sucre,
– 100 g de sucre,
– 20 cl de crème liquide entière,
– 1 œuf,
– 2 jaunes d’oeuf (gardez les blancs pour la meringue),
– 1 cuillère à soupe de Maïzena.

Pour la meringue :
– 100 g de blancs d’oeufs (soit ≈ 3 blancs d’œufs),
– 200 g de sucre, – 60 g d’eau.

La liste des ustensiles :
– 1 saladier,
– 1 fouet, 
– 1 batteur/robot,
– 1 casserole,
– 1 moule à tarte (Ø 24 cm),
– 1 thermomètre.

Concrètement, pâtissons…

1. On commence par réaliser la pâte, idéalement, quelques heures avant de faire la tarte (au moins 1h). Au même moment, on va faire « confire » la rhubarbe, c’est-à-dire qu’on saupoudre la rhubarbe de sucre. On laisse macérer. 
2. Une demi-heure avant de réaliser la tarte, on égoutte la rhubarbe qui a dû rendre un peu de jus sous l’effet du sucre.Au besoin, si on a des gros morceaux de rhubarbe, on les redécoupe.

ttttttttt tttttttt

 
3. On beurre et farine le moule. On étale la pâte et on fonce le moule. Le temps de préparer la crème aux œufs, je place mon moule et ma pâte au frigo. 

3. BONUS. On met le four à préchauffer sur 180° C. 
4. On mélange le sucre avec les œufs et la crème liquide. On termine en ajoutant la cuillère à soupe de Maïzena.

ttttttt
5. On récupère notre moule, on dépose la rhubarbe puis la crème. On place au four pour 50 minutes.
6. On démoule la tarte que l’on place sur une grille. Il ne reste plus qu’à réaliser la meringue italienne.
7. On met l’eau et le sucre dans une casserole. Quand on atteint les 100/110° C, on commence à monter les blancs. Lorsque le sucre atteint les 117/120°C, on le verse sur les blancs montés en neige et très fermes. On laisse le batteur tourner jusqu’à refroidissement de la meringue.

tttttt ttttt

8. On dépose la meringue sur la tarte froide. On lui donne une belle apparence. On termine la meringue en la faisant dorer. Le mieux reste le chalumeau, à défaut, on fait bien chauffer le grill du four et, quand il est bien rouge, on passe la meringue quelques secondes/minutes en-dessous.

En conclusion, dégustons !

 
tttt
 
ttt
Posté dans

0 commentaires sur “La tarte à la rhubarbe meringuée pour retenir l’été…

  1. Qu'elle est belle, qu'elle est belle, qu'eeeeelle est belle! Et en complète cohérence avec ton thème (tarte faite pour moi, manque la publication, merci de ton passage chez moi!)! Bon week-end!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *