Une entrée très fraiche : le gaspacho andalou bio (soupe froide de tomate, poivron et concombre) !

un

unn

unnn

Vous connaissez ma passion pour les soupes… En hiver, je ne peux pas y résister pour me réchauffer. En été, je ne peux pas non plus y résister mais pour me rafraichir, cette fois ! C’est du simple, du facile, du bio, du bon, de l’équilibré, du rafraichissant, du léger… Bref, c’est simplement le truc parfait pour l’été. Rien de révolutionnaire dans cette recette. Toutefois, si le gaspacho est une soupe assez classique, je la trouve originale car on en mange assez peu (faute d’y penser ?). Pour ma part, j’ai découvert cette sorte de soupe au Pays-Basque dans un petit restaurant hyper typique de Saint-Jean-Pied-de-Port. A l’occasion de cette escapade dans le Pays-Basque, nous avions poussé jusqu’en Espagne et acheté plusieurs bouteilles d’un excellent gaspacho. Une fois les réserves épuisées, il a bien fallu passer à l’action et tenter de pallier la rupture de stock ! Si comme moi, vous avez la chance d’avoir des légumes du jardin bien savoureux et gorgés de soleil, votre gaspacho n’en sera que meilleur. A défaut, il faut quand même opter pour des légumes de qualité (voire des légumes bio). 
Avec ce gaspacho, vous aurez aussi bien un amuse-bouche (servi bien frais, en verrine) ou une entrée (sur la terrasse, avant un barbecue). En outre, vous pouvez même remplir une bouteille et emmener votre gaspacho pour un pique-nique ou un buffet campagnard. 
 
Petite digression pour ceux que ça intéresse (ou ceux qui convieraient à leur table des gens que ça intéresserait) avec ce gaspacho, vous avez une entrée crudivore, végétarienne et végétalienne ! 
 
Infos pratiques:
– Quantité : 6 personnes
– Difficulté : ☆☆☆☆  
– Préparation : 15 minutes 
– Réfrigération : 12h + 1h  
– Cuisson : /
 
La liste de courses :   
–  4 tomates bien mures, 
– 2 poivrons (1 rouge et 1 vert),
– 1 concombre, 
– 1 oignon,
– 3 gousses d’ail, 
– 3 cuillères à soupe d’huile d’olive,
– 2 cuillères à soupe de vinaigre (idéalement, Xérès ; au pire, vin rouge),
– 1 cuillère à soupe de jus de citron, 
– 2/3 feuilles de basilic (ou estragon), 
– Sel et poivre.
 
La liste des ustensiles :  
– 1 planche à découper, 
– 1 couteau, 
– 1 petit saladier, 
– 1 blender ou 1 mixeur plongeant, 
– 1 tamis.

Concrètement, cuisinons…

1. On lave, épluche et taille les légumes en gros cubes. Après les avoir fait mariner ou non (cf astuces), on mixe les légumes avec un blender ou un mixeur plongeant. Quand on obtient une préparation homogène, on ajoute le reste des ingrédients : le vinaigre, l’huile d’olive, le jus de citron, le basilic et l’assaisonnement. 
 

 
2. On place au réfrigérateur et on sert bien frais. 

 
Astuces : 
– Afin d’obtenir un gaspacho plus savoureux et avec des goûts plus marqués, on peut faire macérer les légumes ensemble la veille au soir (d’où le temps de réfrigération de 12h). 
– Pour le visuel (notamment les photos), j’ai ajouté une cuillère à soupe de concentré de tomates… Ca n’apporte rien au niveau du goût (sauf si vous ave, c’était juste pour vous prévenir si vous avez un résultat plus « fade » visuellement.
– Le gaspacho, c’est un peu à la carte : estragon ou basilic, plus ou moins de vinaigre ou d’huile d’olive… Si vous aimez manger épicé, vous pouvez même ajouter un peu de piment d’Espelette ou de Tabasco. 
– Comme vous allez réaliser une soupe crue, autant privilégier des produits de qualité. Optez pour des légumes bio, en plus, cela vous dispensera de devoir les éplucher. Dans le même sens, choisissez une bonne huile d’olive et un bon vinaigre !
– Pour les palais les plus précieux (ce qui est le cas à la maison) qui n’apprécient que les soupes bien lisses, il va falloir se débarrasser des peaux de tomates et poivrons (même avec un super mixeur/blender vous ne réussirez pas à vous en débarrasser). Deux choix s’offrent à vous : monder les tomates et poivrons dès le début, en les ébouillantant et les épluchant ; passer la soupe une fois mixée. Personnellement, je préfère tamiser mon gaspacho : c’est plus rapide et ça permet d’éliminer toutes les imperfections (graines de tomates, morceaux de légumes ou de basilic mal mixés…). 
– Autant pour la décoration que pour apporter un peu de mâche (c’est comme ça qu’ils disent dans Top Chef), vous pouvez prélever un morceau de chaque légume. Au moment de servir, vous n’aurez plus qu’à les tailler en une fine brunoise pour les déposer sur chaque verrine.

En conclusion, dégustons ! 

 
unnnn
 
unnnnn
 
unnnnnn
Posté dans

2 commentaires sur “Une entrée très fraiche : le gaspacho andalou bio (soupe froide de tomate, poivron et concombre) !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *