L’entremets Forchy (brownies chocolat, sablé breton, panna cotta à la noix de coco, coulis de fraises)

Comme vous devez commencer à le savoir maintenant, je suis un apôtre du fait maison. J’aime bien manger et savoir ce que je mange. Toutefois, je suis humain et je ne peux pas tout faire. Du coup, parfois, il me faut du rapide et donc du tout prêt. Pour autant, il est hors de question d’avaler des « choses » (type lasagnes au cheval) qui ne répondent à ma charte qualitative personnelle (ce n’est pas parce qu’on va en supermarché qu’on doit manger de la m…). 
Quand Forchy m’a proposé de leur créer une recette, c’est avec plaisir que j’ai accepté ! A la base, je ne connaissais pas du tout cette marque. Un rapide coup d’oeil sur leur site internet m’a vite convaincu : c’est une entreprise made in France (là encore, vous connaissez mon appétence pour ce qui est produit en France, notamment lorsque c’est synonyme de qualité) et engagée dans une réelle démarche de développement durable (COP 21, tout ça, tout ça). Pour moi, la boucle était bouclée, j’ai dit banco. Après maintes péripéties (dont un livreur qui m’a appelé à 6h du matin pour me demander s’il devait livrer chez moi…), j’ai reçu mon colis et j’ai été plus que gâté. Il y avait plein de choses à tester et à découvrir. A la dégustation, nous avons eu un gros coup de coeur pour toute la gamme de cakes qui sont vraiment excellents. 
Pour ma part, j’ai jeté mon dévolu sur le brownies à la noix de coco pour ma recette. En effet, en mariant la coco avec le chocolat et la fraise, je savais ne pas prendre trop de risques ! Comme il manquait un peu de texture à tout ça, je n’ai pas pu résister à la tentation d’ajouter un sablé breton, hommage à mes racines bretonnes. Pour la fraicheur, les quelques fraises disposées sur l’entremets font parfaitement l’affaire ! 
Au passage, je voudrais remercier ma petite Laura et Pauline sans qui ce partenariat n’aurait pas été possible et, bien sûr, Eric pour la confiance qu’il m’a témoigné… Mon petit doigt me dit que bientôt on devrait retrouver une autre recette avec du Forchy, de la pomme et du caramel, dedans. Mais ça, c’est une autre recette 😉 !
En attendant, je vous dis à lundi pour une recette de pizza pour le KKVKVK #60 et vous souhaite un magnifique week-end ! A très vite en cuisine !

Infos pratiques:
– Quantité : 4 personnes
– Difficulté : ☆☆☆☆☆
– Préparation : 1h
– Congélation : 4h
– Réfrigération : 4h
– Cuisson : 10/15 minutes

La liste de courses :
Le brownie
– Un brownies à la noix de coco Forchy.

Le coulis de fraises
–  100 g de fraises,
– 10 g de sucre.

Le sablé breton
– 70 g de farine,
– 40 g de sucre,
– 40 g de beurre demi-sel,
– 1 jaune d’oeuf,
– 1/4 de sachet de levure chimique,
– QS de chocolat noir.

La panna cotta à la noix de coco
– 25 cl de crème liquide entière à 35 % de MG,
– 25 cl de lait de coco,
– 25 g de miel neutre,
– 25 g de sucre,
– 4 g de gélatine (soit ≈ 2 feuilles de gélatine).

Le dressage
– Une dizaine de fraises,
– Des gros copeaux de coco.

La liste des ustensiles :
– 1 moule en silicone à savarin (Ø 7 cm),
– Des emporte-pièce (Ø 7 cm),
– 1 casserole,
– 1 saladier,
– 1 mixeur plongeant,
– Du papier sulfurisé.

Concrètement, cuisinons…

La panna cotta coco
1. La veille, on réalise la panna cotta. Dans la casserole, on met le sucre, le miel, la crème liquide et le lait de coco. On place sur feu doux. Pendant que la crème chauffe, on réhydrate la gélatine dans un grand volume d’eau. Quand la crème bout, on essore la gélatine et on la verse dedans. On fouette légèrement pour bien dissoudre la gélatine.
2.On déverse la panna cotta dans les empreintes en silicone. On laisse refroidir avant de placer au congélateur.
Le coulis de fraises
1. Dans une casserole, on met les fraises et le sucre et on fait légèrement chauffer pour que les fraises ramollissent.

2.On mixe les fraises et on réserve le coulis au frais.

Le sablé breton
1. On fouette le sucre et l’œuf. On y ajoute alors le beurre pommade et la farine tamisée avec la levure avant de mélanger jusqu’à obtenir une pâte.
2.On place la pâte au réfrigérateur. Ensuite, on l’étale à l’épaisseur souhaitée (assez fins pour cette recette) et on la replace au réfrigérateur.
2. BONUS. On fait préchauffer le four sur 170° C.

3. On  découpe les sablés avec un emporte-pièce et, chose super important pour obtenir la texture si particulière du sablé sur les contours, on les cuits dans les emporte-pièce. Quand ils sont cuits, on les laisse refroidir sur une grille.
4.Quelques minutes avant le montage, on chablonne l’envers des sablés avec du chocolat noir. Avec cette fine couche de chocolat déposée sur les sablés, on évite que la panna cotta ne les détrempe.

Le montage
1. Avec le même emporte-pièce que pour les sablés, on découpe 4 cercle dans le brownies à la coco de Forchy (et on dévore la reste).
2. Sur le cercle de brownies, on dépose le sablé puis la panna cotta congèle. On replace au réfrigérateur pour 4h (le temps que la panna cotta décongèle tranquillement).

3. Au moment de servir, on remplit la panna cotta de coulis à la fraise. Dessus, on dépose des fraises et des copeaux de noix de coco.

Astuces :

– Les akènes ne me dérangent pas dans les coulis de fruits rouges, bien au contraire. Toutefois, si ce n’est pas votre cas, il suffit de passer le coulis dans un tamis.
– La panna cotta doit, au minimum, être préparée la veille mais on peut parfaitement la faire bien en avance. Si tel est le cas, dès lors qu’elle est congelée, démoulez-là et placez-la dans une boite type Tupperware ou un sac congélation fermée. Idem pour les sablés bretons qui peuvent être réalisés un peu en avance et conservés dans une boite hermétique.
– Pour le sablé, je vous conseille de sortir l’œuf du réfrigérateur à l’avance, sinon, lorsque vous ajouterez le beurre pommade au mélange œuf/sucre, la différence de température sera trop grande et le beurre va refroidir et s’amalgamer.
– Concernant le brownie, la recette a été créée tout spécialement pour l’intégrer et le mettre en valeur. Idéalement, la recette est à réaliser avec. Toutefois, si vous n’en trouvez pas, un autre brownie du commerce ou maison (et même sans noix de coco) fera l’affaire.
– Visuellement, il est plus joli de mettre le sablé entre le brownie et la panna cotta. Toutefois, pour simplifier la dégustation, il est préférable de le mettre sous le brownie 😉 !
– En théorie, il va vous rester pas mal de coulis : c’est normal, il faut se servir du reste pour accompagner votre entremets !
– A la maison, certains ont préféré ces entremets le lendemain car le sablé était légèrement détrempé… mais, pour moi, on perd en croquant et donc en intérêt !
– Il faut utiliser les sablés à l’envers car le côté le plus plane se trouve en dessous. Or, la panna cotta étant relativement molle, elle aura tendance à prendre la forme de son support : autant privilégier donc un support plane !

En conclusion, dégustons !

Posté dans

3 commentaires sur “L’entremets Forchy (brownies chocolat, sablé breton, panna cotta à la noix de coco, coulis de fraises)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *