Les sablés de Gilles Marchal (biscuit Rodolphe citron, noisette, seigle)

les-sables-de-gilles-marchal-noel-rodolphe-seigle-citron-noisette-g

les-sables-de-gilles-marchal-noel-rodolphe-seigle-citron-noisette-e
les-sables-de-gilles-marchal-noel-rodolphe-seigle-citron-noisette-k
Avec ma copine Shirley, nous avons une passion pour Noël et, en tant que gros gourmands, particulièrement pour les sablés de Noël. Elle était à la recherche de LA recette de biscuit parfaite. Je peux désormais dire que cette recette est sur mon blog. Elle est signée du pape des biscuits : Gilles Marchal ! C’est terriblement fondant et croustillant (oui, les deux en même temps, c’est possible). C’est beurré et parfumé (le mélange noisette, seigle et citron est à tomber par terre). D’ailleurs, cette touche de seigle, très discrète au goût, apporte une véritable plus-value aux  sablés de Gilles Marchal. Bien sûr, il n’y a pas de secrets : pour que ce soit bon, il faut que ce soit riche ! Des recettes de biscuits sablés, on en a tous dans les placards (d’ailleurs, vous pouvez utiliser la vôtre) mais aucune n’égale celle-ci.
Afin de donner une véritable touche Noël aux sablés de Gilles Marchal, j’ai trouvé cette idée sur Pinterest : les transformer en Rodolphe ! Je suis persuadé que vos enfants, petits-enfants qui s’ennuieraient pendant les vacances de Noël adoreront faire leurs petits cerfs et les manger à quatre heures avec un bon bol de chocolat. (En plus, ce qui ne gâche rien, la recette est hyper simple à faire : même en la réalisant avec des touts petits, on ne transforme pas la cuisine en champ de guerre).
En théorie, il faut utiliser des perles de sucre rouge. Impossible d’en trouver par chez moi, j’ai donc fait avec un reste de pâte à sucre. D’ailleurs, c’était aussi bien car j’ai pu modeler des billes de différentes tailles et donc faire toute la famille Rodolphe avec le papa, la maman et le petit !
J’ai piqué cette recette dans le magazine « Arts et gastronomie » de ce trimestre. L’an passé, j’avais gagné un abonnement d’un an sur Instagam. Je ne connaissais pas du tout mais j’ai eu un vrai petit coup de cœur pour ce magazine qui mélange pêle-mêle : des recettes, des portraits, des fiches produits, des idées cadeaux…
Bref, c’est bientôt Noël, amusez-vous bien à réaliser ces petits biscuits sablés et, si vous n’avez pas d’idée cadeaux, n’hésitez pas à offrir un abonnement à « Arts et gastronomie » !

NB : recette de dernière minute (j’ai reçu le magazine il y a 3 jours)… Donc, pas de photo pour la réalisation (j’ai complètement oublié de les faire) !

Infos pratiques :
– Quantité : 20/30 biscuits
– Difficulté : ☆☆☆☆☆
– Préparation : 10 minutes
– Cuisson : 15/30 minutes
– Réfrigération : 2h

La liste de courses :
Pour les sablés :
– 140 g de beurre,
– 100 g de sucre glace,
– 100 g de farine T45,
– 25 g de farine de seigle T150,
– 25 g de noisettes,
– 1 grosse pincée de sel,
– 1 oeuf,
– Zestes d’un beau citron bio.

Pour la décoration :
– Des billes de sucre rouge,
– Du chocolat.

La liste des ustensiles :
– 1 saladier,
– 1 maryse,
– Papier sulfurisé,
– 1 plaque de cuisson,
– 1 rouleau à patisserie,
– 1 Microplane,
– Des emporte-pièce circulaires,
– 1 cornet ou une poche à douille avec une toute petite douille unie.

Concrètement, pâtissons…

Les sablés de Gilles Marchal

1. Dans le saladier, on travaille le beurre pommade avec les zestes. Lorsqu’il est bien crémeux, on y ajoute toutes les poudres tamisées ensemble (les farines, le sucre, la noisette, le sel). On mélange bien avec la maryse puis on ajoute l’oeuf. Lorsque la pâte est bien amalgamée, on la réserve au frais au minimum 2 heures.
2. Quand la pâte est bien froide, on l’étale entre deux feuilles sulfurisées sur 5 à 6 mm. On découpe les formes circulaires à l’aide d’emporte-pièces. On réserve à nouveau au frais.
2. BONUS. Quelques minutes avant de mettre à cuire, on fait préchauffer le four sur 150°C, chaleur statique.
3. On fait cuire entre 15 et 30 minutes. On les fait refroidir sur une grille.

La décoration
1. La veille ou l’avant veille, si on utilise de la pâte à sucre, on réalise de petites boules. On les met à sécher sur du riz.
4. Le lendemain ou le surlendemain, quand les biscuits sont froids, on fait fondre un tout petit peu de chocolat (noir, au lait ou blanc) que l’on verse dans une poche à douille équipée d’une douille lisse très fine ou d’un cornet. Avec, on colle le nez avec une pointe de chocolat fondu. Ensuite, on réalise les deux yeux et les bois des rennes. Il ne reste plus qu’à déguster !

Astuces :
– Je précise : le beurre pommade n’est pas du beurre fondu. On le sort du réfrigérateur à l’avance et on le travaille à la maryse jusqu’à ce qu’il ait une texture crémeuse de dentifrice.
– Je congèle mes disques de pâte afin qu’ils ne bougent pas trop à la cuisson, notamment qu’ils ne gonflent pas (en effet, je ne pique pas mes sablés pour qu’ils soient jolis).
– Si vous n’avez pas d’emporte-pièce ronds, vous pouvez utilisez n’importe quel objet de forme circulaire et évidée (un verre, un pot de confiture, une boite de conserve…).
– La durée de cuisson est, à dessein, relativement large. En effet, tout dépendra de la taille de vos sablés et du résultat que vous voulez obtenir. A peine dorés, vos sablés seront plutôt moelleux alors que si vous poussez un peu la cuisson, ils seront plus cassants et sablés.
– Pour la 3 236ème fois je le répète : quand on utilise les zestes d’un citron, on utilise impérativement des fruits bio car les pesticides se cachent dans la peau des agrumes.
– Ces sablés de Gilles Marchal sont très riches en beurre, par conséquent, la pâte est un peu une tannée à étaler et emporte-piécer. En outre, à la cuisson, la pâte aura très légèrement tendance à s’étaler (rien de bien méchant, il faut juste veiller à ne pas trop coller les biscuits). D’ailleurs, on peut tout à fait réaliser la pâte la veille : plus elle passe de temps au frais, mieux c’est !

En conclusion, dégustons les sablés de Gilles Marchal !

les-sables-de-gilles-marchal-noel-rodolphe-seigle-citron-noisette-a

Posté dans

1 commentaire sur “Les sablés de Gilles Marchal (biscuit Rodolphe citron, noisette, seigle)

  1. Je fais les mêmes pratiquement mais avec seulement 80 g de beurre et 50 g de poudre d’amande à la place de la farine de seigle et les noisettes. Ils sont très bons

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *