Les beignets de Christophe Felder (brioches fourées au nutella ou à la confiture)

beignets de christophe felder

beignets-christophe-felder-carnaval-mardi-gras-a
beignets-christophe-felder-carnaval-mardi-gras-h

Infos pratiques:
– Quantités : 10/13 beignets
– Difficulté : ☆☆☆☆☆
– Préparation : 10 + 15 minutes,
– Pousse : 1 à 2 h,
– Réfrigération : 1 nuit,
– Cuisson : 4/5 minutes par fournée

La liste de courses :
– 275 g de farine,
– 20 g de sucre,
– 2 g de sel,
– 5 g de levure fraîche de boulanger,
– 70 g de jaunes d’oeufs,
– 13 cl de lait entier,
– 40 g de beurre.

La liste des ustensiles :
– 1 saladier,
– 1 friteuse ou 1 casserole avec de l’huile de friture.

C’est le Jour J : aujourd’hui, c’est mardi gras ! Et qui dit mardi gras, dit beignets. Pour l’occasion, je vous propose des beignets authentiques, traditionnels et véritables. Quand on vous dit beignet, c’est fatalement à ceux-là que vous pensez, tant au niveau de la forme que du goût.
Cette recette est véritablement parfaite puisque les beignets de Christophe Felder sont légers (autant que faire se peut avec des beignets) et moelleux. Personnellement, ils me rappellent les mascottes, ces gros beignets vendus sur la plage. Quand nous étions plus jeunes, avec ma sœur, c’était une véritable institution lorsque nous allions nous baigner. Il n’y avait pas de goûter sans mascotte au Nutella/à la fraise/à l’abricot/à la compote de pommes (et au sable pour elle). Vous l’aurez compris, avec ces beignets de Christophe Felder, vous êtes sûrs de taper au plus juste ! Que vous les mangiez natures ou fourrés, ils sont absolument parfaits.
Comme pour le pain d’épices à l’ancienne, cette recette est extraite du sublime livre « Gâteaux »…

Concrètement, pâtissons…

1. Dans un saladier/la cuve du robot, on place la farine, le sucre, le sel et la levure. On ajoute alors le lait et les jaunes d’oeufs. On pétrit le tout 2 à 3 minutes à vitesse lente pour obtenir une pâte très lisse. On termine avec le beurre ramolli. On continue de pétrir à vitesse moyenne pendant une petite dizaine de minutes. La pâte doit se décoller des bords. On couvre la pâte et on la laisse doubler de volume.
2. Quand la pâte a bien poussé, on la dégaze et on la place au réfrigérateur pour une nuit.

pate-beignet-felder beignets-pousse
3. Le lendemain, on réalisé de petits tas de pâtes d’une soixantaine de grammes que l’on boule. Sur un plat fariné (attention, cette pâte colle), on dépose les boules de pâte que l’on écrase légèrement de manière à avoir un disque épais. On laisse pouser les beignets sous un linge, là encore ils doivent doubler de volume.
4. Dans une huile à 160° C, on fait cuire les beignets avant de les déposer sur du papier absorbant.

Astuces :
– Dans la recette de base, Christophe Felder fourre ses beignets avec une compotée à la mangue et à la passion. Toutefois, je n’avais pas de quoi la faire (et en plus, ils n’aiment pas ça à la maison !). Toujours dans la recette originale, Felder réalise des beignets de 60g. Je trouve que cela fait des beignets trop gros. Ceux sur les photos ne font « que » 40g et je dirais qu’ils font peu ou prou la taille de beignets du commerce. D’ailleurs, lors de mon premier essai, j’étais parti sur ces beignets de 60g et, à la cuisson, je m’étais laissé surprendre sur la première fournée : le coeur était encore cru.
– Comme pour les tourtisseaux, j’égoutte bien mes beignets, je les laisse refroidir ur du papier absorbant avant de les mettre sur un papier absorbant propre.
– A la maison, je laisse souvent les beignets natures pour que chacun puisse les manger à sa sauce. Toutefois, on peut parfaitement les fourrer avec du Nutella/de la confiture. Pour cela, il faut une garniture relativement liquide et sans morceaux. Ensuite, à l’aide d’une seringue ou d’une poche à douille équipée d’une douille fine, on garnit les beignets de Christophe Felder par les deux bouts. Si les beignets sont tièdes, la mie à l’intérieure sera hyper moelleuse, ce qui facilitera cette étape.
– Ne soyez pas surpris de ne retrouver que des jaunes d’oeufs dans cette pâte à brioche. C’est une « astuce » qu’on retrouve souvent. En remplaçant le poids des oeufs par le même poids de jaunes d’oeuf, on obtient qulque chose de beaucooup plus moelleux et filant. D’ailleurs, ne jetez pas les blancs. Ca se congèle très bien et/ou vous pouvez faire des meringues ou plein d’autres recettes.
– En fait, ces beignets de Christophe Felder ne sont ni plus, ni moins que les cousins gras et caloriques des beignets au four d’Eléonore !

En conclusion, dégustons les beignets de Christophe Felder !

beignets-christophe-felder-carnaval-mardi-gras-j

Posté dans

8 commentaires sur “Les beignets de Christophe Felder (brioches fourées au nutella ou à la confiture)

  1. Pas top fais la recette à la lettre. Pâte trop collante. Quasi impossible à mettre dans la friteuse. Bon goût de brioche mais évitez de mettre du sel !!!!! Ça ressemble plus à des croustillons après cuisson qu à des beignets. Donc je pense que les photos ne sont pas contractuelles.

    1. Bonsoir Flo,
      Si vous avez fait la recette à la lettre (y compris en passant votre pâte une nuit entière au réfrigérateur), je vous garantis que le beurre incorporé à la pâte aura figé et que ce sera un jeu d’enfants à travailler ! Et je vous rassure, les photos à défaut d’être contractuelles sont bien faites avec cette recette et par moi-même.
      Belle soirée !

  2. Merci pour ta recette elle est simple et très bien expliquée! j’aime bcp les commentaires que tu fais en bas de même que ton introduction ! Hé t’en dirai des nouvelles ica après avoir essayé ! Bonne continuation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *