Le gratin dauphinois de Tata Yolande

gratin dauphinois accompagnement viande et poissongratin dauphinois accompagnement viande et poisson
Autant le volet sucré du repas des réveillons ne me pose aucun problème, autant, je trouve toujours compliqué de se pencher sur la question de l’entrée et du plat. Il faut concilier l’inconciliable : faire original mais plaire à tout le monde ; que ce soit bon sans avoir à passer la journée en cuisine ; être festif sans se ruiner… Bref, la plupart du temps, le menu du réveillon relève de la mission impossible.
J’ai bien essayé, comme l’an passé avec mon célerisotto, de varier les plaisirs mais ça ne se marie pas forcément avec tout. Par conséquent, comme le prouvaient les pommes duchesses et dauphines, force est de constater que la patate est une valeur sûre ! J’avais vraiment envie de vous proposer autre chose cette année mais ce gratin dauphinois présente tellement d’avantages. Il est simple et pas très long à faire, il ne coûte rien et, surtout, il se marie avec absolument n’importe quel plat. Et puis, ce gratin dauphinois est tellement meilleur que les boites que l’on ouvre et jette dans le plat que vous ne pourrez plus vous en passer.
Sur ces saines paroles, je vous dis à très vite !!

Infos pratiques:
– Quantité : 1 cocotte (1 à 2 personnes)
– Difficulté : ☆☆☆☆ 
– Préparation : 15 minutes
– Cuisson : 60 minutes

La liste de courses :

– 200/250g de pommes de terre,
– 1/2 gousse d’ail,
– 40 g de crème fraiche épaisse,
– 40 g de lait demi-écrémé,
– QS de beurre,
– Sel & poivre.

La liste des ustensiles :
– 1 couteau/1 mandoline,
– 1 plat à gratin.

Concrètement, cuisinons…

1. On commence par éplucher et hacher finement l’ail. On épluche, lave et sèche les pommes de terre, avant de les tailler en fines tranches. Enfin, on mélange le lait et la crème et on assaisonne.
1. BONUS. On préchauffe le four sur 180°C, chaleur statique.
2. On beurre très généreusement le fond du plat et on le parsème avec l’ail haché. Par dessus, on dépose les pommes de terre et on verse le tant pour tant lait/crème. On mélange rapidement pour répartir l’ail et le tant pour tant. On place au four pour une grosse heure.

Astuces :
– Pour les petites quantités, on peut parfaitement faire ce gratin dauphinois à la main mais, pour les tablées plus nombreuses, je vous conseille d’utiliser une mandoline (et de faire attention à vos doigts !).
– Parce que c’est le principe du blog, je vous ai mis une recette. Toutefois, c’est un vrai bon plat de ménagère. Il se fait donc un peu au feeling. Dans un plat à gratin classique, on hache 3 ou 4 gousses d’ail. On remplit de pommes de terre que l’on recouvre presque d’un tant pour tant de lait et crème fraiche.
– Il est important de rincer vos pommes de terre quand elles sont épluchées et non taillées en lamelles. En effet, c’est l’amidon qu’elles vont libérer qui va faire épaissir le mélange crème/lait.
– Je vous conseille d’utiliser des pommes de terre assez farineuses telles que les bintje qui cuiront plus rapidement. Le temps de cuisson est d’ailleurs éminemment variable en fonction de la variété. Il faut vérifier la cuisson en piquant un couteau : vous ne devez sentir aucune résistance. Enfin, si d’aventure le repas de Noël trainait un peu trop, vous pouvez baisser le four (voire couvrir le gratin d’un aluminium) et poursuivre la cuisson le temps de finir le hors d’oeuvre.

En conclusion, dégustons le gratin dauphinois !

gratin dauphinois accompagnement viande et poisson

Posté dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *