Les lapins briochés de Pâques (oranais)

des oranais sous forme de lapin briochés pour Pâques
une brioche en forme de lapin avec de la crème pâtissière et de l'abricot

Allez, c’est reparti pour une nouvelle recette de Pâques. Après les tartelettes sarrasin et chocolat du chef Nicolas Paciello, on met le cap sur les viennoiseries.
J’ai eu l’idée de ces lapins briochés en voyant ceux que Sylvie avait réalisé il y a plusieurs années. J’avais envie de conserver cette forme toute mignonne mais en leur apportant un petit truc. Et là, j’ai eu l’idée de partir sur des oranais. Ce sont des viennoiseries qui ont a peu près totalement disparu maintenant mais quand j’étais petit, il y en avait toujours à la boulangerie. Un peu comme les brioches suisses, l’oranais est composé d’une pâte à brioche (ou à croissant) de crème pâtissière et de deux oreillons d’abricot, le tout parsemé de sucre en grains. J’adorais ça quand j’étais plus jeune ! Depuis, cette petite viennoiserie est tombée en désuétude ou presque jusqu’à ce que je ressorte cette recette des mes grimoires ^^.
Dans ces lapins briochés, on part sur la même idée si ce n’est le façonnage qui change pour plaire aux plus petits. La recette est très simple et parfaitement réalisable avec les enfants. Ca promet une bonne heure d’occupation et de partage en cuisine pour toute la famille… Et je ne vous dis même pas comment ils seront heureux de déguster cette petite douceur à la sortie du four !
Je vous dis à très vite, prenez soin de vous et, surtout, restez chez vous !

Concrètement, pâtissons…

L’oranais de Pâques

Une viennoiserie en forme de lapin pour le goûter de Pâques
Temps de préparation1 h
Temps de cuisson15 min
Temps de pousse1 h
Temps total2 h 15 min
Type de plat: Goûter
Cuisine: Française
Portions: 8

Ingrédients

La pâte à brioche

  • 350 g de farine
  • 14 cl de lait
  • 12 g de levure fraiche
  • 2 jaunes d'oeuf
  • 30 g de sucre
  • 80 g de beurre
  • 1 pincée de fleur de sel

La crème pâtissière

  • 12,5 cl de lait entier
  • 1 jaune d'oeuf
  • 10 g de Maïzena
  • 20 g de sucre
  • 5 g de beurre
  • 1 gousse de vanille épuisée

Le montage

  • 8 oreillons d'abricots au sirop
  • 1 jaune d'oeuf

Instructions

La pâte à brioche

  • On place tous les ingrédients dans la cuve du robot, à l'exception du beurre. On pétrit quelques minutes, le temps d'obtenir une pâte homogène (la pâte est ferme, c'est normal).
  • On ajoute le beurre à température ambiante et on continue à pétrir la pâte jusqu'à ce qu'elle se décolle de la cuve du robot (10 minutes).
  • On forme une boule avec la pâte. On couvre et on laisse la pâte doubler de volume (1h, au moins).
  • Ensuite, on dégaze la pâte que l'on place au réfrigérateur pour une nuit.

La crème pâtissière

  • On place le lait dans une casserole avec la gousse de vanille. On fait chauffr.
  • Parallèlement, on fouette le jaune d'oeuf avec le sucre avant d'y ajouter la Maïzena. Quand le lait est chaud, on le verse sur ce mélange.
  • On replace dans la casserole et on fait cuire sans cesser de remuer. Quand la crème pâtissière est cuite, on ajoute le beurre en fouettant.
  • On filme au contacte et on place au réfrigérateur.

Le montage

  • On commence par lisser la crème pâtissière au fouet et par bien égoutter les oreillons d'abricot.
  • On prélève un peu de pâte à brioche que l'on étale finement. Dedans, il faut pouvoir réaliser 8 disques de 6/7cm. Ensuite, on pèse la pâte à brioche restante et on la divise en 8. Avec ces huit petits pâtons, on réalise des boudins relativement fins et aux extrémités qui s'affinent.
  • On place les cercles sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Sur chaque cercle de pâte, on dépose au centre un peu de crème pâtissière (l'équivalent d'une cuillère à café) que l'on surmonte d'un oreillon.
  • On dépose le boudin de pâte autour de l'abricot sans trop le serrer (le boudin est aussi en contact avec le cercle de pâte sous l'oreillon). On croise deux fois les boudins de pâte au sommet afin de réaliser la "tête" et les "oreilles" du lapin.
  • On laisse pousser. Au dernier moment, on dore la pâte à brioche avant de placer les oranais pour 10/12 minutes dans un four préchauffé à 180°C.

Notes

  • L’idéal est de réaliser la pâte à brioche et la crème pâtissière la veille. Le jour-même, il ne reste plus qu’à réaliser vos petits lapins. 
  • Comme toujours pour les pâtes à brioche, le temps de poisse donné est avant tout indicatif. En effet, en fonction de la température la pâte va monter plus ou moins vite… L’important est qu’elle double de volume. 
  • Idéalement, on place la pâte à brioche une nuit au réfrigérateur pour qu’elle puisse être travaillée facilement. Néanmoins, elle contient peu de beurre… Une ou deux heures de frais peuvent suffire (même si la pâte sera quand même moins facile à travailler. 
  • Il faut garder à l’esprit qu’il s’agit d’une pâte à brioche qui va gonfler à la cuisson et à la pousse. Par conséquent, pour éviter d’avoir des lapins difformes, il est important de faire des boudins de pâte bien fins et de laisser dépasser les oreilles assez largement si vous ne voulez pas qu’elles disparaissent !
  • J’ai mis un oreillon d’abricot car j’ai pensé ce lapin comme un oranais. Mais on peut parfaitement y mettre un autre fruit (voire des pépites de chocolat si on n’a pas de fruits au sirop). 

En conclusion, dégustons les lapins briochés de Pâques (oranais) !

oranais
oranais en forme de lapin
un oronais pour Pâques
Partager sur
Posté dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *