Les spritz de Noël de Nicolas Paciello (sablés viennois)

Les sablés viennois de Nicolas Paciello pour patienter jusqu'à Noël
Spritz au chocolat de Nicolas Paciello

Novembre est un période un peu particulière. Déjà, en temps normal, ce mois de l’année est un peu étrange, à cheval entre l’automne et la période de l’avent. On vient de changer d’heure, il fait donc nuit en plein milieu de l’après-midi. Il fait gris et il pleut la moitié du temps (et l’autre moitié, il fait donc nuit si vous avez suivi). Il commence à faire froid, voire très, très froid. Bref, les jauges de bonne humeur et de vitamine D sont au plus bas. Alors, cette année, avec le confinement qui se rajoute par dessus tout ça, c’est un peu la déprime à tous les étages.
Pour pallier cette situation, je déclare solennellement ouverte la période de Noël sur le blog. Ca fait donc deux petits mois à avoir les yeux qui brillent, à se vautrer devant les téléfilms de Noël, à faire le rouleau de printemps dans un plaid en polaire et à se goinfrer de petites douceurs très réconfortantes…
On va commencer en douceur avec de petits biscuits que tout le monde connait : les spritz. Mais si, vous savez ces petits morceaux de pâte tellement sablés qu’ils s’effritent sous la langue. Personnellement, ils ont le parfum de l’enfance. Je me souviens encore de mes parents qui, à l’approche des fêtes, achetaient une grosse boîte en fer bleue qui regorgeait d’une myriade de petits sablés. Parmi tous ceux-ci, ce sont les spritz qui avaient ma préférence. Et si, en plus, ils étaient enrobés de chocolat, j’étais aux anges… Vingt ans plus, tard, je vous promets que ces biscuits viennois me font toujours le même effet ! A tremper dans une tasse de chocolat, un thé ou un bon café noir, c’est le « petit Jésus en culotte de velours » comme dirait mamie…
Comme leur nom l’indique, ces spritz sont réalisés à la période de Noël dans l’Est de la France (Moselle ou Alsace) et même en Allemagne. Pour l’occasion, j’ai donc fait appel à un des chefs pâtissiers les plus talentueux et originaire de Moselle : Nicolas Paciello. La recette est extraite de son Cahier de recettes qui déchire. Il n’y a rien à ajouter, ni à retrancher de cette recette. Goutte de chocolat sur le sablé viennois, ces spritz sont très faciles et rapides à réaliser avec des ingrédients de base qui se trouvent déjà dans vos placards. Ils sont tellement simples à faire que vous pouvez même les faire avec les Schtroumpfs, au cours d’un mercredi pluvieux ou d’un week-end un peu trop long. Vous l’aurez compris, ces sablés viennois n’ont que des avantages, donc ruez-vous dans votre cuisine !
Belle soirée et à très vite


NB1 : ces biscuits ne sont pas à confondre avec le spritz, célèbre cocktail italien !
NB2 : si vous êtes à la recherche d’un petit cadeau sympa à faire pour Noël, je vous conseille ce petit livre !

Concrètement, pâtissons…

Les spritz ou sablés viennois de Nicolas Paciello

Pour Noël, à tremper dans une tasse de thé, de café ou de chocolat chaud, ces petits biscuits raviront petits et grands !
Temps de préparation20 min
Temps de cuisson15 min
Type de plat: Goûter
Cuisine: Française
Portions: 8

Ingrédients

  • 190 g de farine
  • 100 g de beurre
  • 45 g de sucre semoule
  • 35 g de sucre vergeoise
  • 35 g de poudre d'amandes
  • 1 CAS de levure chimique
  • 1 pincée de fleur de sel
  • extrait de vanille
  • QS de chocolat

Instructions

  • On commence par mettre le four à préchauffer à 200°C, chaleur statique.
  • D'un côté, on mélange la farine, la levure et le sel ; de l'autre, les sucres avec le beurre pommade (je fais ce dernier mélange à la maryse pour obtenir quelque de très crémeux).
  • Dans l'appareil beurre/sucre, on ajoute l'oeuf et l'extrait de vanille puis on termine avec les reste des poudres.
  • Quand la pâte est amalgamée et homogène, on la met dans la poche à douilles et on poche les biscuits en zigzag (comme sur mes photos) ou en bâtonnets (c'est plus simple) sur une plaque de cuisson recouverte de sulfurisé.
  • On enfourne pour une quinzaine de minutes, en baissant à 175°C. Les biscuits sont cuits lorsqu'ils sont dorés.
  • Une fois refroidis, on peut les enrober dans du chocolat fondu.

Notes

  • Il n’y a qu’une difficulté dans cette recette : pocher les spritz. Deux solutions s’offrent à vous, mettre la préparation dans une poche à douille cannelée ou utiliser une presse à biscuits. Personnellement, je prends la poche à douilles puisque je n’ai pas de presse (même si je pense que ça doit être plus simple avec une presse). Vous me suivez jusque là ?
  • Pour faciliter le pochage, il est important d’utiliser un beurre très, très pommade. Le beurre ne doit pas être fondu mais très crémeux. Dans le même sens, les autres ingrédients (surtout l’oeuf) doivent être à température ambiante. 
  • La vergeoise est un sucre brun typique du Nord et de l’Est de la France et de la Belgique. On en trouve très facilement en grandes surfaces. Si vous n’en avez pas, vous pouvez la remplacer par de la cassonade (qui est toutefois moins parfumée). 
  • L’enrobage chocolat, c’est selon les gouts de chacun. On peut le faire ou non. Opter pour du chocolat noir ou au lait. Tempéré ou simplement fondu. Les tremper en entier ou juste une partie. 

En conclusion, dégustons les spritz ou sablés viennois de Nicolas Paciello !

Les sablés viennois pour Noel
Spritz enrobés de chocolat de Nicolas Paciello
Sablés viennois enrobés de chocolat
Partager sur
Posté dans

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Recipe Rating